• Menu
  • Menu

Jours 12-14: Ceux qui partent en roadtrip dans les environs de Salta (Partie 1)

Tilcara, Argentine.

Jour 12: mardi 13 novembre 2018
Chris à l’oeuvre ! Moi, je prends des photos…

 

Nos sacs empaquetés, on prend un dernier petit déj’ à l’auberge Salta por Siempre, et on se met en route pour l’agence de location ! Luciano est là pour faire l’état des lieux de la voiture en bonne et dûe forme…

 

Chris conduit pour sortir de Salta… Question de point de vue: quand on est péruvien, on trouve que les Argentins sont des petits agneaux sur la route. Du point de vue suisse, c’est le gros bordel !

La route nationale 9 vers le nord tournicote pendant 1 bonne heure et demie dans une forêt dense et humide ! Il faut faire attention à ne pas shooter les vaches et chevaux qui broutent au bord de la route, voire se reposent tranquillement SUR la route…

Les nuages sont bas et on conduit dans la peuf’… Jusqu’à la percée du soleil !

Le paysage change au fur et à mesure de la montée… La terre devient rouge, la végétation plus aride et des champs de gros cactus apparaissent, on se croirait dans le far west américain ! Je n’ai aucun mal à imaginer un ranch de gauchos dans ce paysage…

 

Arrivée vers Purmamarca vers 13h30. L’auberge pour ce soir est vite choisie, ce sera Mama Coca ! Assez spartiate, mais les chambres sont très mignonnes, on se croirait dans une maison de poupées des Andes… 🙂

On pic-nic des restes de notre ENORME salade de quinoa préparée hier soir, puis je prends le volant pour 1h de montée vers les Salinas Grandes, une étendue de sel à 3’350m d’altitude… Rien que la route pour y aller vaut le coup : les collines terreuses et arides sont sublimes, avec leurs nuances de rouge, ocre, gris-vert… Waouh !

On aperçoit finalement le salar… On gare la voiture pour aller marcher sur les croûtes de sel et faire des chouettes photos : le paysage est splendide, aveuglant, et donne une impression d’immensité, c’est vraiment beau ! On plie sous la force du vent, mais ça valait le coup !

Retour à Purmamarca pour un petit apéro au centre du village, puis une soirée “quinoa” (il nous en reste encore) à l’auberge… Mise à jour du site, et bonne nuit, nos yeux se ferment tous seuls !

Jour 13: mercredi 14 novembre 2018

Une journée sous le thème des couleurs aujourd’hui !

Après un p’tit déjeuner identique à tous ceux que nous avons eu dans chaque hostel depuis notre arrivée en Argentine (café/thé, une sorte de pain mi-feuilleté mi-dur, du beurre et de la dulce de leche), départ à pied pour une balade d’une heure dans les collines colorées de Purmamarca !

On commence par se tromper de chemin, et on arrive en haut de la colline principale depuis le mauvais côté… La chance est pour nous, car en redescendant du “bon” côté, on s’apercevra que la montée est censée être payante ! Oups 😉

Peu importe, le paysage est magnifique ! La colline permet de voir en hauteur le Cerro de los 7 colores (mont aux 7 couleurs), au pied duquel s’est développé le petit village de Purmamarca. Les collines ont des teintes de rouge, ocre, même un vert-gris-bleu… Waouh, quels contrastes !

En fin de matinée, on reprend la route direction Humahuaca, encore plus au nord… On se fait plaisir avec un bon petit resto à la cuisine andine typique, histoire de prendre des forces pour la route qui conduit à la Quebrada de Hornocal…

Une “quebrada” est en fait une faille entre deux plaques tectoniques, et celle-ci est spéciale car les poussées entre les plaques ont fait remonter beaucoup de minerais à la surface lors de la création des montagnes, qui se traduisent par différentes couches de couleurs… On l’appelle la montagne aux 14 couleurs ! (On monte en grade par rapport à ce matin !)

Mais une montagne aux 14 couleurs, ça se mérite ! La route est une véritable piste de terre et de sable… On a mis 1h pour parcourir 22km, avec des pointes de vitesse à 45km/h… Les chauffaaaaaards !!

 

 

Arrivés au mirador, on est époustouflés par cette merveille du paysage…

Des couleurs pareilles, ça coupe le souffle !

L’altitude n’y est pas pour rien : les 4’350m se ressentent bien dans la mini-montée de retour entre le point de vue et le parking 🙂

Je prends le volant pour la descente caillouteuse pendant que Chris dort tranquillement sur le siège passager, indifférent aux secousses…

Chris nous concocte un bon petit plat 🙂

Ce soir on dort au Tilcara Hostel, dans la petite ville de Tilcara, au sud de Humahuaca. Soirée très sympa avec Alice et Margaux (rencontrées à l’auberge Mama Coca hier, et re-rencontrées par hasard à Tilcara 🙂 ), Thomas, et Antoine qui nous offre un verre de rhum bolivien. L’Argentine est envahie par les touristes français ! Ce qui n’améliore pas beaucoup mon espagnol… 😉

Jour 14: jeudi 15 novembre 2018

Aujourd’hui, c’était principalement une journée de route ! On traîne au petit déjeuner (pour une fois, il sort du lot avec du jus de fruit, de la confiture et des fruits frais !), on discute avec Alice et Margaux, puis Antoine… En l’occurrence, Antoine se dirige aussi vers le sud, mais il n’a pas de voiture. Plutôt que de le laisser prendre le bus, on propose de le pousser jusqu’à Cafayate, notre prochaine destination.

Avant le départ, on prend quand même 2h pour visiter la Garganta del Diablo, une gorge dans les montagnes environnantes de Tilcara. La route de montée à la Garganta est encore pire qu’hier, ça saute dans tous les sens, et c’est plutôt étroit : on croise les doigts pour ne pas avoir à croiser un gros 4×4… Mais notre petite Chevrolet Onix est bien brave, et on arrive en haut sans problèmes !

Invocation du Dieu Cascade

Balade d’une heure qui descend dans les gorges le long d’un petit ruisseau, jusqu’à une jolie cascade…

Retour à l’auberge, où Antoine nous attend. C’est parti pour 7h de route ! C’est fou, quand je m’apprête à faire 7h de route depuis la Suisse, c’est pour aller voir ma famille en Belgique, alors qu’ici on passe simplement d’un bout à l’autre d’une carte régionale…

 

La route passe assez vite au final, entre les discussions avec Antoine (Nantais, et fan de foot), les moments de somnolence ou de conduite, les contrôles de police… Y’a des policiers partout ici, et on est mêmes passés à côté d’un étal de packs de cocaïne au bord de la route, 2 flics venaient de faire une sacrée prise !

Arrivée à Cafayate aux environs de 21h, pour une soirée assez improbable :

  • L’hôtel n’est pas localisé à la bonne place sur l’application maps.me, et a deux noms différents (bonjour les confusions)
  • On obtient un dortoir de 10 lits rien que pour nous 3 avec salle de bain privée, alors que la réservation était pour une chambre privée pour 3 – salle de bain à partager
  • La gérante de l’auberge nous recommande un supeeeeeer resto qui s’avère être… fermé
  • On atterrit dans un bistrot qui a une catégorie “lapin et truite” sur sa carte…

Bonne nuit, demain on continue le roadtrip sur la boucle sud de Salta ! 🙂

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 comments