• Menu
  • Menu

Jour 34: Ceux qui profitent du soleil au milieu du lac

Isla del Sol, Bolivie.

Jour 34: mercredi 5 décembre 2018

Aujourd’hui le programme sera balade au milieu du Lac Titicaca et départ pour le Pérou en soirée ! Debouts donc à 6h30 pour prendre le petit-déj’ et surtout aller acheter des billets pour visiter la Isla del Sol (Île du Soleil pour les débutants en espagnol). Nos backpacks sont emballés et prêts à être déposés dans l’agence où nous avons acheté la veille nos billets de bus en direction du Pérou !

Nous nous rendons au bord du lac, où quelques petites cabanes font office de points de vente. Il y a deux options pour les itinéraires : la première est de prendre un billet combiné Isla del Sol + Isla de la Luna (Île de la Lune pour les débutants en espagnol 😉 ), la deuxième de prendre juste un billet pour la Isla del Sol. Nous décidons de nous concentrer que sur la Isla del Sol et prendre le temps de faire une balade sur une bonne partie de l’île, chose qui n’aurait pas été possible avec un billet combiné.

Le bateau met 1 heure 30 jusqu’à l’Isla del Sol. Pas de surprise : à peine assis, je dors déjà… Une fois arrivés à bon port, nous sommes débarqués et pouvons enfin commencer notre balade sur l’île.

Camille en pleine action !

La journée est magnifiquement ensoleillée avec une chaleur brûlante. Après avoir monté des marches qui nous paraissent interminables (ah les effets de l’altitude), nous parvenons enfin à voir le Lac Titicaca en vue panoramique. L’île est habitée par une communauté qui a appris à vivre avec le tourisme… C’est resté authentique, mais on peut aussi y trouver des auberges pour accueillir les touristes et surtout des restaurants avec des terrasses qui surplombent le lac, juste beau !

Quelle vue depuis là-haut, le ciel bleu se confond avec la couleur de l’eau, le paysage est splendide !!! Tous les points de vue sont aussi magnifiques les uns que les autres, nos appareils dégainent à tout va… 🙂 Et voilà que l’appareil de Camille nous lâche, il n’a pas supporté l’altitude ! L’objectif ne veut plus rentrer, et provoque un sifflement de l’appareil… Heureusement, qu’entre la GoPro, mon appareil photo et nos smartphones, on peut continuer à mitrailler !

Nous continuons à nous balader sur l’île, tout en montée… Il ne faut pas oublier que le Lac Titicaca est situé à 3’800m d’altitude ! Nous trouvons un super spot et décidons de nous y arrêter pour pique-niquer.

Quel bel âne !
Isla de la Luna

 

Le dernier bateau repart en direction de Copacabana à 15h. Le temps de faire encore une petite balade digestive, et nous revoilà au port, prêts à embarquer.

 

Arrivés à Copacabana, il va falloir attendre 2 bonnes heures avant que notre bus ne parte. Ce soir on part en bus de nuit direction Arequipa, avec un changement à Puno ! Comme nous quittons la Bolivie, nous devons nous débarrasser de nos quelques derniers pesos boliviens d’ici le départ… Achats de sandwichs par-ci, de l’eau par-là, car le trajet sera long.

En attendant le bus qui nous amènera à Arequipa via Puno, nous faisons la connaissance de Julien et Isabelle, respectivement un Belge et une Française, qui eux aussi se rendent au Pérou.

Nous allons connaître une première “galère”, car on nous informe que notre bus aura du retard dû à un blocage de la route par des habitants, le moyen le plus efficace (…) qu’ont les Boliviens de manifester leur mécontentement vis-à-vis du gouvernement. Il y a apparemment des blocages en continu dans tout le pays, mais on y avait échappé jusque là…

Finalement au bout de 45 minutes, un bus de remplacement est affrété et vient chercher tous les passagers à destination du Pérou. On se dit que cette fois, on pourra enfin aller jusqu’à Puno. Mais, au bout de quelques minutes, on nous fait descendre du bus, reprendre nos backpacks de la soute et marcher 1 km afin de rejoindre le bus qui nous amènera jusqu’à Puno. On peut voir que les habitants ont posé un gros tas de terre pour empêcher tout transit sur cette route…  Quand il le voit, Julien s’exclame “Mais donnez-moi une pelle, je vous l’enlève en 5 minutes moi ce bloqueo !!” 🙂 Une fois, la zone de blocage passée, nous remontons dans un nouveau bus qui s’arrêtera cette fois à la frontière, que nous devons passer à pied.

Nous avons de la chance, la douane n’est pas très fréquentée à cette heure-ci, il est environ 21h04. Les contrôles de passeport sont faits rapidement du côté bolivien. Il y a toutefois une petit souci avec la sortie du pays de Camille. Lors de notre arrivée en Bolivie, on nous avait fait remplir un formulaire dont une partie devait être laissée à notre entrée dans le pays et l’autre, être conservée jusqu’à la sortie. Voilà que Camille avait le formulaire entier sur elle, ce qui signifie qu’elle n’était officiellement pas entrée dans le pays ! Ne comprenant pas tout ce que les policiers lui disent, elle me demande de traduire et d’intervenir en espagnol. C’est là que je leur explique qu’elle n’y est pour rien et que c’est la faute des policiers à la frontière entre le Chili et la Bolivie. Après quelques minutes d’échanges, ils comprennent enfin la situation et nous laissent passer… Julien, de son côté, doit payer une amende de 50 pesos (environ 6 CHF), car lui, le petit formulaire papier, il ne l’a jamais reçu ! C’est à se demander si les douaniers ne font pas parfois exprès pour ensuite pouvoir amender les pauvres touristes…

Moralité de l’histoire : toujours conserver ces foutus papiers officiels, car ça peut être très embêtant lors du passage à la douane !

Bref, de là, nous pouvons passer à pied à la frontière péruvienne. Tout se passe très bien et pas de problème particuliers pour y entrer.

Cette fois ça y est, nous voilà pour de bon dans le bus à destination de Puno, où nous arrivons après 2 heures de trajet. L’agence nous avait prévenu que nous avions une demie heure de pause pour pouvoir acheter un snack. En fait, nous apprenons que nous devrons attendre une bonne heure avant de repartir en direction de Arequipa. Ce que nous ne savions pas, c’est que les agences s’échangent les clients pour essayer de gagner un peu sur chaque trajet, et que le billet qu’on nous a vendu à Copacabana contenait une marge pour la compagnie Titicaca qui nous a revendus à une autre… Dans le terminal de bus, on peut voir des gens courir partout pour placer un max de passagers dans les bus. Du coup, Isabelle, Julien et nous deux, qui étions censés faire le trajet tous ensemble puisque nous avions acheté le même billet pour Arequipa dans la même agence, nous retrouvons dans différentes compagnies de bus ! On se reverra à Arequipa…

L’attente aura été longue, et nous pouvons enfin embarquer dans le bus pour 6 heures de route. L’arrivée à Arequipa se fera aux environs de 5h du matin… De nouvelles aventures s’annoncent, au Pérou cette fois ! 🙂

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 comments