• Menu
  • Menu

Jour 1: Ceux qui arrivent à Buenos Aires !

Buenos Aires, Argentine.

Hey, Chris, tu réalises qu’on commence vraiment notre tour du monde là? Non, et toi? Non plus.”

..Et pourtant, on y est! On est arrivés à Buenos Aires, Argentina, après 2 jours de voyage, 7h30 de car, 14h de vol, 0 douche et 0 lit.

Départ le soir du 1er novembre de Lausanne-Vélodrome, direction Paris en FlixBus
Prêt pour le départ !

Pourquoi Paris, quand notre but est d’aller à Buenos Aires via Madrid? Pas très logique géographiquement parlant… Tout simplement parce que notre billet d’avion “Tour du Monde” doit se terminer dans la ville de départ, et que revenir à Madrid ou même directement en Suisse depuis l’Asie, c’est beaucoup plus cher! Mieux vaut donc choisir une grande ville européenne atteignable de chaque coin du monde 😉

Au revoir à la famille de Chris à Lausanne!

On s’installe sur nos sièges, il est 22h30, et c’est parti pour une nuit de bus… Le mec de derrière se met immédiatement à ronfler à en faire trembler les vitres, et je me dis Oh mon dieu comment vais-je dormir?? Deux minutes plus tard, je dors à poings fermés. Ma toux et mon rhume ont eu raison de moi et je suis apparemment très fatiguée… (partir en tour du monde en pleine santé et reposée, ce serait beaucoup trop facile!)

6h30 du mat’ vendredi 2 novembre, arrivée à Paris-Bercy!

Il fait encore nuit noire, et on trouve un petit café pour se réchauffer (se réveiller) avec un chocolat chaud… Oups, on n’a pas d’euros. On a dû oublier cette étape dans notre super préparation de dernière minute (ceci est ironique)… Qu’à cela ne tienne, on a des cartes de crédit!

Au final, cette journée d’attente à Paris n’aura pas été méga productive (nous qui avions plein de bonnes résolutions sur la mise en place de notre blog!), on a tout simplement trouvé un café sympathique pour y établir notre QG jusqu’à 14h, et tenter de soigner notre rhume (oui, “notre”, car avec Chris on partage tout, même les microbes). On a bien tenté d’entrer dans la bibliothèque nationale pour avoir du wifi, mais on s’est fait refouler à l’entrée à cause de notre sacs “trop gros” qui ne passaient pas le portique de sécurité. Tant pis, ce sera Café de l’Avenue! Bonne décision, car le petit déjeuner et le dîner y étaient très bons, et les canapés très confortables 🙂

Départ pour l’aéroport dans l’après-midi!

Nous qui nous attendions à traîner dans un énorme aéroport, on réalise vite qu’en fait le terminal 3 de Paris Charles-de-Gaulle est tout petit. Il y a une boulangerie Paul et un petit kiosque Relay. Et notre check-in ouvre dans plus de 2h!^^

On passe le temps dans les fauteuils inconfortables du hall du terminal, puis attablés chez Paul. Et c’est là qu’on se retrouve face à un dilemme: les chargeurs de nos appareils électroniques sont à 2 branches, mais notre multiprise est une fiche à 3 branches, typique suisse, qui ne peut pas être branchée sur notre adaptateur. Qui, de toute façon (on s’en aperçoit 2 minutes plus tard), ne fonctionne pas. Re-oups. Quand on vous disait qu’on s’était préparé méticuleusement à ce départ… On a surtout couru partout pour régler les dernières choses en Suisse, mais pas vraiment pour le départ en lui-même! 😉 On trouve un adaptateur au kiosque Relay qui fera l’affaire. Il ne peut pas accueillir de fiche à 3 branches (petit kiosque, très peu de choix) et donc impossibilité d’utiliser notre multiprise, mais au moins on peut charger nos appareils individuellement.

Le check-in s’ouvre à 18h! Un brossage de dents plus tard, on inaugure nos magnifiques housses de transport pour nos gros backpacks, et c’est parti! On embarque pour Madrid avec un peu de retard, mais le vol se passe très bien.

Changement de terminal au pas de course à l’aéroport de Madrid… Et c’est là, dans une petite boutique d’électronique entre 2 portes d’embarquement, qu’on trouve un super adaptateur Made in Switzerland, qui accueille les prises à 3 fiches! Fantastique, nous voilà sauvés. Et en plus, on a maintenant 3 adaptateurs, donc un qui ne fonctionne pas. Très utile!

Il est quasiment minuit lorsqu’on s’installe sur nos sièges, rangée 46, et que l’avion décolle pour Buenos Aires… Je lutte pour ne pas m’endormir avant que l’équipage apporte le repas (faut pas pousser quand même, j’ai faim!), et Chris regarde Friends sur le petit écran (gloire à Iberia qui met à disposition la meilleure série du monde)… puis gros dodo, malgré la clim’ qui défonce nos nez enrhumés!

8h40 heure locale, on atterrit à Buenos Aires. 12h30 de vol, et on n’a pas bougé nos fesses de nos sièges!

Bienvenido en Argentina, que le voyage commence!

 

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 comments