• Menu
  • Menu

Les coulisses du 1er mois de voyage

Cela fait maintenant un mois que nous voyageons et nous voulons partager nos premières impressions via cet article. Il est le reflet d’une discussion très formelle et protocolée que nous avons eu à l’approche de cette échéance importante dans notre voyage…

Señorita Camille Crézé, comment tu te sens aujourd’hui ?

Heureuse et libre, à vrai dire très bien ! 

Est-ce que la Suisse te manque ?

Les amis et la famille oui, mais la Suisse heu… non, en tout cas pas encore… Peut-être le fromage dans quelque temps, ça oui !  Et toi ?

Pareil pour moi, les amis proches, la famille et mes trois (bientôt quatre) neveux me manquent. Par contre, pour le reste ce n’est pas encore le cas… Bien que les montagnes et leur air pur ne seraient pas de trop : ici en Amérique du Sud, on a l’impression de fumer des pots d’échappement selon où on se trouve… Pis pour le fromage, étonnamment, ça ne me manque pas plus que ça ! Nous avons pu goûter du “gruyère” récemment, alors je pense que j’ai eu ma dose pour un petit moment 🙂

Qu’est-ce qui te dérange le plus dans ta vie quotidienne de voyageur ?

Pour moi, c’est de devoir porter tout le temps les mêmes habits… il faut dire que je n’ai pris qu’un seul pantalon dans mon sac ! Ah, aussi lorsque nous devons changer d’auberge trop souvent pour diverses raisons, ça peut être pesant parfois… Et pour toi ?

Ah non, perso question habits et auberges, je me porte très bien 🙂 Sans hésitation, ce qui me dérange le plus, c’est de ne pas pourvoir m’essuyer les pieds en sortant de la douche, tongs mouillés obligent !

Et le fait de dormir presque chaque nuit dans un nouvel endroit, ça ne te pose pas de problème ?

Heuu moi quand je dors, je dors, un point c’est tout !

Quels sont tes coups de cœur jusqu’ici ?

Iguazu, Uyuni, le sud Lipez. Et partager le quotidien de Patty et sa famille pendant trois jours : on ne peut pas appeler ça un coup de cœur, mais j’ai beaucoup aimé ! Toi qui étais déjà allé à Uyuni, es-tu devenu blasé de ces magnifiques paysages ?

Oui effectivement, trop de beaux paysages tous les jours, je n’en peux plus ! 😉 Uyuni reste un endroit incroyable, et finalement quel que soit le lieu, ce sont avant tout les gens qui forment les plus beaux souvenirs. Ce que j’ai apprécié également, sans aucun doute les Chutes d’Iguazu et la région de San Pedro de Atacama. Le village lui-même a du charme mais il y a tellement d’agences que c’est un peu “too much”. Les chutes parce que l’on réalise à quel point la force de la nature est si puissante et que c’est un spectacle permanent… Le désert d’Atacama, plus pour ses paysages lunaires. On se croirait vraiment sur une autre planète, Tatooine ou Naboo par exemple !

Du point de vue nourriture, pas trop marre du riz et des pommes de terre ?

Moi quand je mange, je mange, un point c’est tout !!! Tu es un peu comme ça toi aussi non ?

Pôôô du tout… 😉 Hâte d’être au Pérou quand même, pour goûter à la diversité de la gastronomie ! Pour l’instant, c’est bon mais plutôt redondant. Changeons de sujet, ça me donne faim… Est-ce que le contenu du blog et le rythme des articles te conviennent ?

Jusque-là oui. C’est agréable d’avoir quelque chose qui nous permet de nous poser et de revivre les expériences au fur et à mesure qu’on les vit. Et pour les personnes qui veulent suivre notre voyage, c’est un bon moyen de les tenir informés… A mon tour de te poser une autre question, est-ce que tu te sens à l’aise en espagnol après ces premières semaines de voyage ? Vas-y dis-moi quelque chose en espagnol.

Me llamo Camille, y estoy muy feliz de viajar contigo 🙂

Je rebondis sur cette phrase que j’ai eue de la peine à comprendre : d’être 24 heures sur 24 ensemble, est-ce que tu y vois une certaine lassitude ?

Ah ça non, je suis encore plus amoureuse de toi ! 🙂 Allez, pour conclure cet article, aurais-tu une petite anecdote vécue ces dernières semaines à rappeler ou qui n’est pas sur le blog ?

Maladroit que je suis, j’ai réussi à casser un verre lorsque nous dégustions des vins dans une bodega en Argentine, un endroit chic ! J’ai aussi adoré rouler en Argentine sur des routes désertes et sans endommager la voiture… quoique le pneu crevé, c’était certainement moi !

Malheureusement, le procès-verbal de notre entretien a été oublié dans une roulotte bolivienne alors nous avons retranscrit ce dont nous nous rappelions 🙂

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *