• Menu
  • Menu

Jours 72-75: Ceux qui profitent du calme avant la tempête

Asia, Pérou.

Jour 72: samedi 12 janvier 2019 (suite…)

Arrivés à l’aéroport de Lima avec un peu d’avance par rapport à l’horaire, on attend Johny. Nous allons passer ces 2 prochains jours dans la maison de plage de Nati et Bethel. Pour situer, Nati et Bethel sont les parents de Claudia, femme péruvienne de Pierre, le cousin belge de Camille. C’est clair non ? 😉 Sachant que nous étions à Lima à cette période, ils nous ont invité chez eux, à la plage. Ils nous ont donc envoyé leur chauffeur Johny pour venir nous chercher à l’aéroport et nous amener directement à Asia, zone balnéaire au sud de Lima.

Il est 18h45 lorsque nous sortons de l’aéroport. Avant de pouvoir rejoindre la Panaméricaine, nous devons traverser la ville et le trafic de pointe à cette heure-ci. Heureusement, le trafic est dense mais fluide et nous arrivons à rejoindre relativement vite la route qui nous amène à la plage. Pendant le trajet, nous discutons de choses et d’autres avec Johny, qui nous explique son métier de chauffeur dans une ville telle que Lima : il passe une bonne douzaine d’heures assis à amener les gens de part et d’autre… Avec sa voiture, il a déjà parcouru près de 200’000 km en trois ans !!!

Nous arrivons à Asia, là où se trouvent les clubs balnéaires. Il s’agit en fait de “mini-villages” au bord de mer, chaque club ayant ses propres petits commerces, sa propre piscine et toutes les commodités pour les personnes désireuses de s’éloigner de la ferveur de Lima pendant la saison d’été.

C’est dans l’un de ses clubs que nous retrouvons Nati et Bethel, après que Johny nous y ait déposé. Nous découvrons une maison moderne de deux étages, dont le deuxième est en fait une terrasse avec une petite piscine… le tout avec une vue sur la plage !

Tout contents de se retrouver, on discute un moment, on prend l’apéro ensemble et nous mangeons quelque chose pour le souper. Comme c’est le début de la saison d’été, le club a organisé la soirée de lancement et invité tous ses membres. Nous marchons quelques minutes pour rejoindre le bâtiment central du club, là où se trouve la piscine, et un DJ a déjà mis la musique pour animer la soirée. Nous nous précipitons au bar pour boire des chilcanos (du pisco avec du ginger ale) et également danser un coup 🙂

La soirée est agréable, il fait bon et nous profitons du bar ! Aux environs de 1h du matin, nous retournons à la maison pour dormir… La journée a été épuisante avec un vol Iquitos-Lima et un trajet de 2 heures en voiture pour nous rendre à Asia.

Jour 73: dimanche 13 janvier 2019

Le réveil de Camille est brutal. Elle ne se sent pas bien… Son estomac semble avoir mal supporté les chilcanos de la veille. Toute pâle et sans énergie, elle décide de rester au lit pour se reposer. Quant à moi, je rejoins Nati et Bethel au salon pour discuter et aider avec le petit-déjeuner. Je leur explique que Camille n’est pas bien et ils lui préparent un petit-déj’ léger, histoire de ne pas brusquer son estomac déjà fragile ! Camille se lève et nous nous mettons à table sur la terrasse les quatre.

Elle reprend des couleurs et un peu d’énergie… Cet après-midi, Bethel propose d’aller se prélasser à la plage et profiter du soleil ! Camille hésite mais elle va déjà mieux… Il fait très chaud et le soleil tape fort, je me mets à la mer un instant seulement car les vagues sont puissantes et surtout l’eau est trop froide pour moi!

Aux environs de 15h, nous sommes invités chez des amis de Nati et Bethel pour des grillades. Le temps se doucher vite fait, nous nous rendons chez leurs amis qui ont également une maison dans le même club, à quelques minutes à pied. Camille s’abstient de trop manger, je prendrai sa part 🙂

La maison des amis est vraiment au bord de plage, alors avec Camille nous profitons pour aller admirer le coucher de soleil et ça vaut la peine. Le ciel est dégagé et nous permet d’assister à ce beau spectacle naturel…

Après notre shooting photo, Nati et Bethel nous proposent d’aller au centre-ville de Asia. Il s’agit surtout de la place où se trouvent les commerces et restaurants de la ville. On y trouve également des activités pour les vacanciers ! Nous n’avons pas l’impression d’être à seulement quelques heures du centre de Lima…

Nous passons la soirée à nous balader sur cette place, à manger une coupe de glace en terrasse et à discuter de choses et d’autres… Nous passons un excellent moment avec eux !

Il est déjà plus de 22h lorsque nous retournons à la maison de plage… Demain, nous prévoyons de retourner à Lima dans la matinée, il ne faudra donc pas trop traîner !

Jour 74: lundi 14 janvier 2019

Dernier petit-déjeuner à la maison de plage, Camille est en pleine forme ce matin ! Comme Nati et Bethel ne vont pas revenir avant quelques jours à leur maison, on les aide à ranger et à regrouper les affaires dans les différentes pièces avant de monter dans la voiture. Cette fois, c’est Bethel qui conduit jusqu’à Lima.

Après avoir enduré le trafic hystérique de Lima, ils nous déposent chez la Mamita. On se dit au revoir et on les remercie pour l’hospitalité ! 🙂 Nous retrouvons ensuite ma grand-mère et mon oncle Roberto pour dîner avec eux.

Cet après-midi, nous devons passer à la poste, retirer des sous et faire pleins de lessives pour que nos affaires soient propres lorsque nous partirons demain. On commence aussi à préparer nos sacs… En fin de journée, Camille ne se sent à nouveau pas bien : son estomac lui joue des tours et elle dort le plus clair de son temps ! Ce soir, nous avions prévu d’aller boire un verre avec Yvy. Après mûre réflexion, il est plus sage pour Camille de rester tranquille ce soir, j’irai donc seul boire un verre avec Yvy.

Je la retrouve aux environs de 22h30 et nous décidons d’aller manger un burger et boire un verre… Il est 1h du mat’ lorsque je dis au revoir à Yvy ; nous nous reverrons une prochaine fois !

Jour 75: mardi 15 janvier 2019

La journée sera consacrée principalement à la préparation de nos sacs à dos. Après 1 mois et demi au Pérou, dont 3 semaines basés à Lima, nous allons continuer notre périple en Amérique du Sud… Ça fait bizarre de refaire nos sacs, on a un peu l’impression d’avoir perdu ces gestes !

Nous déjeunons une dernière fois avec la Mamita et terminons nos sacs ! Il ne faut rien oublier et nous devons nous assurer que nous ne serons pas embêtés au contrôle douanier… En fin de matinée, la Mamita nous prépare un dîner pour que nous ne soyons pas en retard à l’aéroport.

L’heure tant redoutée arrive, il faut se dire au revoir 🙁 La Mamita aura été comme une maman pour nous, toujours très attentionnée et à se préoccuper de ce qu’il pouvait nous arriver, nous nous sommes sentis comme à la maison ! Les larmes aux yeux, nous nous prenons dans les bras… Chez elle, nous avons passé des moments tout simples, rien d’exceptionnel, mais le cœur et l’affection étaient palpables et ça, ça c’est du pur bonheur… L’extraordinaire est dans la simplicité de l’ordinaire.

Les adieux faits, nous devons prendre le taxi pour nous rendre à l’aéroport. Il n’y a heureusement que peu de trafic aujourd’hui, ce qui nous permet d’arriver avec suffisamment d’avance. Le passage au contrôle se déroule sans soucis, tout est en ordre avec nos papiers…

Dans la salle d’embarquement, une soudaine envie d’Inca Kola me prend. Je vais de ce pas m’en chercher un au kiosque… Quelle ne fut pas ma surprise de voir que la bouteille d’Inca Kola était vendue 10 soles (environs 3 francs suisses, ce qui est une fortune comparés aux prix locaux habituels) : je vais le déguster jusqu’à la dernière goutte !

Notre vol va nous amener de Lima à Punta Arenas, avec une escale de quelques heures à Santiago. Dès à présent, je vais utiliser le passeport suisse alors que jusque-là je voyageais avec le péruvien… Le premier vol de 3 heures 30 à destination de Santiago se passe très bien, si ce n’est que nous ne sommes pas assis à côté.

Nous avons quatre heures à attendre lors de notre escale à Santiago. Nous avons un peu faim et allons nous commander quelque chose à manger dans l’un des restos encore ouverts à minuit dans l’aéroport… Là, nous réalisons à quel point le Chili est plus cher que le Pérou et surtout, qu’il n’y a pas de Inca Kola !!! Mon pays me manque déjà 😉

Camille pique un petit somme sur les sièges devant la porte d’embarquement, pendant que je geek sur l’ordi. L’embarquement est prévu à 4h du mat’, et on tente de se reposer comme on peut pour ne pas faire une nuit blanche !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *