• Menu
  • Menu

Jours 49-52: Ceux qui redescendent au niveau de la mer

Lima, Pérou.

Jour 49: jeudi 20 décembre 2018

Il est 7h lorsqu’on se réveille, et le bus roule toujours dans les montagnes… Mais elles ont bien changé ! Il s’agit maintenant d’un paysage très sec, et de grandes collines pierreuses et ocres… On est tout proches de Nazca et de la côte Pacifique. A 10h, on fait un arrêt à Ica, puis on continue vers Lima. Ça commence à devenir long, quand on ne dort pas… 😉

Je finis mon livre alors qu’on entre au sud de Lima. Cette ville est tellement gigantesque… 14h15, nous voilà au terminal Javier Prado avec 45 minutes d’avance sur l’horaire indiqué (seul Cruz del Sur est capable d’avance au Pérou). On a beau descendre du bus, on ressent encore les mouvements de la route !

30 minutes de taxi à travers la circulation intense et aventureuse de la capitale, et nous arrivons dans le district de Magdalena del Mar, chez la grand-maman de Chris, sa Mamita. Quel plaisir de la revoir, et son fils Roberto, l’oncle de Chris ! 🙂

Comme on crève la dalle, Tio Roberto nous amène manger dans un petit resto au coin de la rue. On passe ensuite le reste de l’après-midi chez Mamita, à installer nos affaires (on a même un tiroir pour nous, comme à la maison ! 😉 ), discuter avec elle, écrire un article pour le blog, rattraper le retard du journal de bord, faire une grosse lessive… ça fait du bien !

Ce soir, on mange des p’tits sandwiches avec une grande tasse de thé. ça ressemble aux habitudes chiliennes qu’on avait testées chez Patty ! Le 2ème oncle de Chris, Tio Ricardo, passe un moment nous saluer et discuter après le souper. Malgré le fait qu’on soit principalement restés assis aujourd’hui, on est fatigués et on ne tarde pas à aller se coucher…

Jour 50: vendredi 21 décembre 2018

Réveil en douceur… On prend le petit déj’ avec Mamita, car Tio Roberto dort encore. Je passe une bonne heure sur whatsapp à rattraper mon retard de message, pendant que Chris travaille sur le blog… But de la semaine, se mettre à jour ! 😉 Chris discute au téléphone avec sa grande tante, je plie la lessive… C’est bien tranquille ce matin. On prend enfin un moment pour coller nos petits drapeaux sur nos sacs, ça donne bien !

Tio Ricardo nous rejoint chez Mamita pour le dîner et on mange tous ensemble. On part ensuite explorer le centre ville historique de Lima (n’ayant pas vu grand chose de la ville quand on était venus au Pérou une première fois en 2016, je suis contente de la visiter un peu plus !) Tios Roberto et Ricardo viennent avec nous, et on fait les touristes à 4. Enfin, d’abord après avoir bravé la circulation liménienne : on ne s’est déplacés que de 3-4 districts, mais cela nous a pris quasiment une heure ! La taille de cette ville, et le trafic désordonné qui va avec, est inimaginable… Heureusement, Tio Ricardo est un as du volant 🙂

On trouve un parking avec un peu de mal, puis on marche jusqu’à la place principale. WAOUH ! Comme pour toutes les autres villes du Pérou, la Plaza de Armas est magnifique, mais celle de Lima est encore plus spéciale, car on y voit l’énorme palace du Gouvernement, où réside le Président.

La Basilique est également gigantesque et très belle ! ça doit aussi valoir la peine de revenir de nuit, car il y a énormément d’illuminations de Noël installées à divers endroits de la place et des petites ruelles alentours… C’est noté 🙂

Apparemment, cela ne fait que peu de temps que la Plaza de Armas est fréquentable. Même si c’est le centre ville historique (ce qu’on appellerait chez nous la “vieille ville”), jusqu’à peu c’était un endroit pas vraiment conseillé aux touristes, un peu glauque et pas le top au niveau sécurité. Mais depuis 2-3 ans ils ont rénové tous les bâtiments, mis des policiers partout et c’est bien réussi : c’est maintenant un endroit très agréable, et super joli avec le style colonial de beaucoup de bâtiments, et les couleurs jaunes et rouges des façades !

On se balade sur la place, dans les petites rues marchandes alentours… On tombe sur le ChocoMuseo et on a à nouveau droit à une dégustation ! Plusieurs produits au chocolat évidemment, puis différents Piscos. Je goûte le Pisco au chili, ça m’arrache la gueule, et Chris tente le Pisco chocolat-feuille de coca… On boit aussi un jus de fruit dans un bar d’une ruelle animée !

Tio Roberto, le serveur super content, moi, Tio Ricardo et Chris

Retour à la maison vers 18h, le temps d’y arriver à cause du trafic. Jamais de la vie je ne conduirai à Lima… Mamita nous prépare un œuf, du thé et des petits pains, et on mange là tous les 5. Après le souper, direction le district de San Borja, car on est invités à l’anniversaire de Mercedes, dite Meché, la cousine de la maman de Chris (et de ses deux oncles, forcément). Tio Ricardo nous y amène, mais ne reste pas car étant pilote, il est sur appel pour un éventuel vol vers Cusco… Tio Roberto, Chris et moi sommes super bien accueillis, même si on ne connaît personne d’autre. Meché fête ses 50 ans, mais à minuit, elle doit souffler ses bougies sur le gâteau alors que tout le monde tape dans les mains en chantant joyeux anniversaire, comme si elle en avait 12. C’est trop drôle ! 🙂

On mange un 2ème souper, et on est de retour en taxi chez Mamita vers 2h du mat’…

Jour 51: samedi 22 décembre 2018

On a dormi jusqu’à 9h30 ce matin, je crois que ce n’était pas arrivé depuis des lustres ! Petit déj’ tranquille avec Mamita qui nous explique des histoires de familles dignes d’un roman…

On passe la matinée chez elle à écrire, lire, faire nos comptes… Ce midi on va manger avec Tio Roberto au marché de Magdalena. Aaaaah les marchés, on adore !! (Je l’ai déjà dit peut-être ? 😉 ) On se régaaaaale… Un p’tit jus de fruits en dessert (ça commence à devenir une habitude), et on rentre à la maison, Tio Roberto ayant trouvé la marinade qu’il cherchait pour la dinde de Noël.

On passe l’après-midi à geeker à la maison ! Faut dire qu’on a 2 semaines de retard sur le blog, et ça ne se rattrape pas en 1 jour… On se renseigne aussi pour la suite du voyage : les bus pour le nord du Pérou, les vols pour Iquitos dans la jungle…

Petit souper pain-fromage-thé avec Mamita, puis on s’en va à pied chez Yvy, dans le district de Pueblo Libre, où a grandi Chris de 0 à 10 ans. Yvy est l’une des meilleures amies de sa maman, et ses enfants sont des super copains d’enfance de Chris : Yvy (la fille s’appelle comme la maman), Carlos et Andrea. Yvy (la fille, pas la maman) a passé 10 ans en Suisse, à Charmey puis dans une fabrique de fromage en Gruyère, et c’est drôle de voir quelques “décos” suisses dans la maison, comme une horloge-coucou et tout le matériel à fondue 🙂 Yvy parle toujours très bien le français, car elle s’entraîne quotidiennement en le parlant à Fernanda, sa petite fille de 4.5 ans ! (qui s’appelle en réalité également Yvy, mais pour éviter les confusions, tout le monde l’appelle par son 2ème prénom…)

On passe un moment dans leur salon à discuter, puis on se dirige les 6 (Yvy, Carlos et sa femme Jacky, Andrea, Chris et moi) dans le quartier animé de Pueblo Libre. Super soirée à danser, discuter (en franspagnol pour moi, l’espagnol étant encore un peu compliqué quand il faut crier pour s’entendre à cause de la musique), et boire du Pisco. YOLO !

On rentre à 3h du mat’ chez la Mamita… On voulait faire discret mais c’est raté : impossible d’ouvrir la porte de l’appart’, même après avoir tourné et retourné la clé dans tous les sens ! On est obligés de réveiller son oncle par téléphone pour qu’il vienne nous ouvrir… Et ce n’est même pas à mettre sur le compte des 5 ou 6 verres de Pisco ; c’est simplement Mamita, oubliant que nous étions partis en vadrouille, qui nous a enfermés dehors en actionnant le verrou intérieur… 🙂

Jour 52: dimanche 23 décembre 2018

Réveil à 10h ! ça se dégrade, faut qu’on se rattrape… 😉

Comme tous les matins depuis qu’on est ici, on larve dans le canapé, on geek sur le blog… On profite aussi d’avoir un bon wifi, une fois n’est pas coutume, pour sauvegarder le plus de photos et vidéos possibles sur le NAS. En début d’après-midi, je skype une petite heure avec mes parents et ma sœur, qui fêtent Noël aujourd’hui !

Une amie de la famille de Chris, qui tient une agence de voyage, nous a trouvé un billet d’avion pas cher pour Iquitos, début janvier. Génial, go pour réserver ! Sauf que pour qu’elle nous réserve le billet, il faut qu’on lui fasse un versement. Non pas un versement e-banking, ce serait trop simple, mais plutôt un dépôt de cash vers son compte depuis un bancomat d’une banque bien précise.

Après le dîner, on se rend donc au centre de Magdalena avec Tio Roberto. Zut, les guichets sont fermés le dimanche, et avec les fêtes, ce n’est pas prêt d’ouvrir à nouveau ! Il y a bien un bancomat multifonctions pour effectuer un dépôt, mais pour cela y’a besoin d’une carte de la banque en question, et personne ne l’a… Bon. On se dirige donc vers une pharmacie. Effectivement, ici très souvent les pharmacies ont des agents bancaires qui peuvent effectuer des transactions au milieu des aspirines et autres cachets. Logique non ? Les deux premières pharmacies ont des agents, mais pas de la banque que l’on recherche, et les deux pharmacies suivantes ont des agents de la bonne banque, mais qui ne peuvent pas effectuer de dépôt. Il est déjà 15h, je m’autodigère tellement j’ai faim… La suivante est la bonne ! On trouve une pharmacie avec un agent compétent, de la bonne banque. Cool. Chris s’apprête à verser 596 soles sur le compte de l’agence… “Ah no Señor”, la limite maximum est de 300. Parvenant à rester très calme, Chris fait donc un dépôt de 300 soles, et on cherche un 2ème agent pour répéter la transaction. Cette fois-ci, nous atterrissons non pas dans une pharmacie, mais dans un magasin de décos de Noël. Dix bonnes minutes d’attente plus tard, Chris arrive enfin au guichet et demande un versement de 296 soles. “Ah no Señor”, ici la limite maximum c’est 200 soles. MAIS P**** !!! Chris verse donc 200 soles, et on s’attable ensuite dans un petit resto spécialisé dans les fruits de mer. Question de priorité : les 96 soles restants attendront…

Ceviche de poisson pour Tio Roberto, mixte pour moi (poisson et fruits de mer), et de conchas negras (moules noires) pour Chris. Trooooooop bon !! N’ayant pas la force de chercher un 3ème agent bancaire spécialisé dans les décos de Noël en aspirine, on laisse tomber l’affaire, on paiera les 96 soles restants demain. Avec les 500 soles déjà versés, la gentille dame de l’agence a déjà pu nous réserver nos billets. Yipeeee, on part dans la jungle du 5 au 12 janvier !! 🙂 Retour chez Mamita pour geeker un peu et digérer le ceviche. On parvient à publier 6 articles et 1 newsletter juste avant le souper !

Ce soir, on se rend, Chris et moi, au Circuito Magico del Agua, à 15 minutes en taxi de chez Mamita. ça va être magnifique ! A peine sortis du taxi, Chris pose une quiche dans un buisson, comme ça sans prévenir. M’enfin ?? Les conchas negras de ce midi n’étaient peut-être pas si fraîches que ça… Requinqué, il achète une petite bouteille d’eau pour faire passer ça et on entre dans le parc.

Des fontaines de toutes les formes et de toutes les couleurs, trop beau ! C’est le petit Las Vegas de Lima, et franchement ça vaut la peine, le parc est très agréable, et on en oublie pendant un moment que nous sommes en pleine ville… On assiste au spectacle Son & Lumière sur la fontaine principale, puis on se balade pendant une bonne heure. Super sympa !

Retour en taxi chez Mamita vers 23h30. Cette fois, pas de verrou à la porte de l’appartement et l’on peut rentrer sans encombre ! 😉 J’ai trop hâte d’être demain et de fêter Noël à la Péruvienne…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *