• Menu
  • Menu

Jours 263-265: Ceux qui retournent vers le futur

Singapour City, Singapour.

Jour 263: lundi 22 juillet 2019

Ça y est, on a décollé !

Le vol depuis Bali dure 2h30, dans l’avion super high-tech’ de la compagnie Scoot (nous non plus on ne connaissait pas cette compagnie avant de réserver les billets ; il se trouve que c’est la version low-cost de Singapore Airlines). Ici, on peut même régler l’opacité du hublot par une télécommande !

Chris travaille son CV (!!) tandis que je réponds à mes messages et écris dans le journal de bord… Le pilote annonce finalement la descente et à 13h30, on a atterri. Retour dans l’atmosphère feutrée de l’aéroport de Singapour où nous avons “dormi” il y a un mois…

Les Singapouriens ont beau être connus pour l’ordre et l’efficacité, on ne met pas moins d’une heure pour passer l’immigration ! Heureusement, on ne nous demande pas de montrer notre billet de sortie (ni à Bali lors de l’embarquement d’ailleurs) ; ouf, car on n’en a pas… On ne nous avait rien demandé lors de notre première entrée à Singapour il y a un mois, donc on avait bon espoir pour cette deuxième fois, mais on est quand même soulagés. A nous les frontières terrestres ! 🙂

On a déjà la carte du métro, du coup on passe tout droit devant les distributeurs, héhé, de vrais habitués ! 😉 En 20 minutes, nous sommes à notre auberge : le Reddoorz @ Kallang, comme la première fois. L’Indonésie va certes nous manquer sur de nombreux aspects, mais qu’est-ce que ça fait du bien de prendre des transports publics qui fonctionnent !!

On s’installe dans notre dortoir (les chambres doubles n’étaient plus dispos), et on ressort directement manger un truc dans un restaurant chinois juste à côté de l’auberge. On crève la dalle… et pour cause, il est déjà 16h. 😉 Notre bol de nouilles avalé (existe-t-il autre chose que des nouilles à manger sur ce continent ??), on retourne geeker un peu au Reddoorz.

Il est 19h lorsqu’on ressort, alors qu’il fait déjà presque nuit. Direction le centre commercial de SunTec City… On est excités comme des gamins parce que ce soir, on va voir le tout nouveau film “Le Roi Lion” au cinéma !!!!

Bon, d’abord, il faut réussir à trouver le cinéma dans ce dédale d’allées climatisées… Au secours, on se perd un certain nombre de fois : où que l’on aille, on tombe sur un food court ! C’est indécent, comment peut-on ne pas nourrir toute la planète avec autant de bouffe à disposition ???

Lorsqu’enfin on trouve l’entrée du cinéma, il est trop tard pour la séance de 19h30. On achète donc des billets pour la suivante et on traîne un peu dans le centre en attendant 20h15, sans trop s’éloigner car c’est dangereux… 😉

Naaaaaaaants Ingonyamaaaaaaaaa…

De vrais gamins, on retombe en enfance et seule la langue nous empêche de chanter par cœur toutes les paroles !!! *SPOILER* J’ai encore versé une petite larme quand Mufasa est mort, je ne peux pas m’en empêcher… On ressort complètement enchantés. 🙂 🙂

Il est 22h30 lorsqu’on est hors du cinéma. Singapour a beau avoir un petit air new-yorkais avec sa consommation à outrance, ce n’est pas la ville qui ne dort jamais ! Tout est fermé ou sur le point de l’être… Zut, on commençait à avoir un peu faim. En plus, l’ambiance est vraiment bizarre quand on se balade dans un centre commercial presque désert. On finit par trouver un Starbucks encore ouvert pour grignoter un morceau avant de rentrer à l’auberge. Il est passé minuit lorsqu’on se glisse sous le duvet après une bonne douche pour laver toute la sueur de cette journée à 30°C… Heureusement que les duvets sont un peu plus épais qu’un drap d’ailleurs, car notre dortoir est équipé d’une clim’ ET d’un ventilateur, tous deux allumés durant la nuit !!

Jour 264: mardi 23 juillet 2019

Réveil un peu avant 8h dans l’air frais du dortoir… On prend le petit-déjeuner dans la salle commune de l’auberge, et on y passe au final toute la matinée. Cela faisait un moment qu’on avait plusieurs articles de blog quasiment prêts, sans parvenir à trouver un bon wifi pour publier. C’est chose faite ! 🙂 On prend aussi un moment pour se renseigner quant à la suite de notre itinéraire.

Départ vers midi ! Aujourd’hui on va faire un truc de fou, un truc d’anthologie, quelque chose qui n’arrive qu’une fois dans une vie…

… Mais avant ça, arrêt dans un immense food court de Chinatown. C’est vraiment dingue ces food courts, il y a tellement de bouffe partout que l’on est presque rassasié rien qu’à les traverser !! Comme probablement dans tous les Chinatown du monde, le rapport qualité-prix est imbattable… En plus c’est une sacrée expérience en soi, et bonus, comme on est à Singapour, même pas besoin de s’inquiéter des conditions d’hygiène ! 😉

Ça y est, notre bol de nouilles est terminé. On se prépare pour l’expérience du siècle… Quinze minutes à pied et on y est. On n’arrive pas à le croire (surtout Chris) : on est à Central Perk !!!!

Pour ceux qui ne connaissent pas Chris assez bien, sachez que c’est le plus grand fanatique au monde (au bas mot) de la série Friends. Et nous voilà dans le seul café licencié “Friends” hors des Etats-Unis ! Un véritable lieu de pèlerinage : l’endroit contient plusieurs objets et répliques des lieux de tournage… Le fameux canapé orange, la porte d’entrée, le comptoir, le pot de fleurs… Tout y est ! Avec en prime des cocktails et des cafés aux descriptions des personnages de la série. Chris est dans un tel état de béatitude que c’en est difficile à décrire. Le meilleur jour du voyage, du siècle, de sa vie !! Pour ceux qui me connaissent mieux, imaginez ma tête si j’atterris à Poudlard suite à une lettre qui m’a été envoyée le jour de mes 11 ans, multipliez cela au centuple, et vous aurez un vague aperçu de l’état de Chris…

On passe un bon moment de l’après-midi à siroter un café attablés devant le projecteur qui passe des épisodes en continu… La météo est parfaite pour ça en plus (comme si on avait besoin d’une excuse pour regarder Friends) : il a commencé à pleuvoir des cordes lorsqu’on est entrés dans le café.

Après un énième épisode, on ressort du café vers 16h. Il ne pleut plus, mais l’humidité est impressionnante ! On prend le métro jusqu’à Harbour Front, afin d’aller marcher dans un grand parc. Sauf qu’avant de commencer cette marche, il faut faire face à un défi de taille : sortir du centre commercial, et du bon côté si possible ! Dans cette ville où quasiment chaque arrêt de métro a son propre centre commercial, tous interconnectés par des souterrains, cela tient de l’impossible… ou alors on est vraiment des pives, l’un des deux. A chaque fois, notre sens de l’orientation ainsi que nos nerfs sont mis à rude épreuve : des escalators et des food courts à n’en plus finir, mais impossible de sortir de cet enfer de surconsommation climatisé à 15 degrés !

On finit par demander notre chemin à la dame du stand infos, qu doit avoir pitié de nous en voyant nos têtes… Heureusement, elle est de bon conseil, et on est dehors en quelques minutes, du côté du parc. La chaleur humide nous prend tout de suite à la gorge ; qu’est-ce qu’on subit dans cette ville au niveau des changements abrupts de températures !

Ça monte pour arriver sur la colline du Faber Park. L’humidité effarante nous fait dégouliner après 3 marches, mais on est quand même contents de se balader en pleine nature. Contrairement aux centres commerciaux, ça, c’est vraiment un aspect de Singapour que l’on aime beaucoup : la ville est extrêmement verte grâce à ses nombreux et immenses parcs ! Et sous ces latitudes, qui dit “parc” dit véritable jungle… C’est d’ailleurs assez irréel de voir de hauts buildings en verre pointer de derrière la forêt !

On se balade sur des petites routes à travers la forêt, d’abord dans le Faber Park, puis dans le Telok Blangah. Sympa, une bonne partie de la promenade se fait sur des passerelles en hauteur ! On traverse également les Henderson Waves, un pont piéton à l’architecture en forme de vague…

Après 3 kilomètres et demi, on descend au niveau de la route principale via l’Arche d’Alexandra. Cela nous fait traverser le Hort Garden, un très joli parc qui sent bon les fleurs et où (ouf !) on trouve un robinet pour remplir nos gourdes. Avec cette chaleur, on boit des quantités d’eau impressionnantes…

Retour dans l’univers climatisé des bouches de métro ! On est en plein dans l’heure de pointe ; les hommes en costard et femmes en tailleurs se déversent en masse sur les escalators, le regard vissé sur l’écran de leur téléphone. On fait vraiment tâche en short et baskets, trempés de sueur ! 😉

Ce soir, on retourne manger à Maru, un restaurant japonais découvert lors de notre premier passage à Singapour il y a un mois. Pour un bol de (délicieux) sashimi commandé, on a le buffet de salades, de fruits et d’eau à volonté. Et je peux vous promettre qu’on en a besoin de légumes frais après 2 mois de nasi goreng

Il est 20h15, on a pile poil le temps d’aller à pied à la Marina pour assister au spectacle son, lumière et jets d’eau de 21h. En plus, ça nous fait une balade digestive, c’est parfait ! 🙂 On s’assied sur les marches devant la grande fontaine, et la musique commence… Sans surprise, le spectacle est le même que celui qu’on a vu il y a un mois. C’est toujours aussi magnifique ! Propices aux émotions aussi, quand on repense à tout ce qui s’est passé depuis la dernière fois que l’on était assis là, à regarder ces jets d’eau changer de couleur en musique…

Retour dans note dortoir climatisé et ventilé vers 22h, on est raplapla… La chaleur, l’humidité et les kilomètres dans la ville ont raison de nous : on s’endort comme des bébés malgré notre compagnon de dortoir chinois qui rote comme un porc ! (On n’a franchement pas la même définition de la politesse)

Jour 265: mercredi 24 juillet 2019

Tranquille ce matin… On a besoin de se poser un peu pour organiser la suite de notre itinéraire. A voir si on change nos dates de vol pour le Népal, comment est-ce qu’on monte jusqu’à Bangkok, est-ce qu’on prend le temps d’aller à Bornéo, etc… Ça demande un peu de temps tout ça et surtout un bon wifi, ce qui, pour une fois, est le cas ! 🙂

Il est 14h lorsqu’on sort de l’auberge. On prend le métro jusqu’à Little India, un quartier que l’on n’a pas encore visité dans cette ville à influence indienne. Dès que l’on sort du métro, on tombe dans les petites ruelles où s’alignent les étals de légumes, les magasins vendant des colliers de fleurs pour les offrandes, les saris de toutes les couleurs… et les bijoutiers, il y en a un nombre impressionnant ! Quelques murs sont ornés de street art, le tout donnant une ambiance sympa au quartier. 🙂

On trouve un bureau de change pour notre dernière petite réserve de dollars singapouriens, puis on s’attable dans une cantine de rue pour manger indien, forcément. C’était bon, mais on est un peu déçus car la moitié de la carte n’est plus disponible, vu qu’il est déjà 15h ! Pas grave, on est repus quand même.

On prend le métro direction le centre pour s’attabler (encore !) dans un café et avancer le blog… La dernière activité que l’on souhaite faire à Singapour sera pour ce soir ; en attendant, on voulait éviter de faire trop d’allers-retours entre l’auberge et le centre.

Il est passé 19h lorsqu’on se déplace pour trouver un petit restaurant italien dans un centre commercial à proximité de la Marina. Étonnamment on s’en est bien sortis pour le trouver sans se perdre ! 🙂 Pour en sortir du bon côté par contre c’est une autre paire de manches… A gauche, à droite, direction l’étage du dessous, impasse dans les toilettes, retour à l’étage du dessus…. Bref, je ne vous refais pas notre parcours, j’en serais incapable. Mais on a trouvé ses émoticônes géants qui exprimaient assez bien notre état !

Yes, enfin l’air libre, et du bon côté ! 🙂 Encore 15-20 minutes de marche, et on arrive au milieu du Gardens by the Bay pour observer les fameux arbres métalliques illuminés. On était déjà venus voir ces structures de jour lors de notre dernier passage à Singapour, mais de nuit, c’est encore autre chose : magnifique, on a l’impression d’être au pied de l’Arbre des Âmes du film Avatar… Ça crée une ambiance vraiment étrange, d’autant plus qu’on est presque seuls dans le parc. On reste un bon moment à observer ce paysage nocturne extraterrestre…

Retour à l’auberge un peu avant minuit pour notre dernière nuit à Singapour… Demain, on met les voiles pour un autre pays absolument pas prévu à la base dans notre tour du monde : la Malaisie ! 🙂

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *