• Menu
  • Menu

Jours 200-202: Ceux qui achèvent leur périple australien (partie 2)

Sydney, Australie.

Jour 200: lundi 20 mai 2019

Oups, le réveil a bien sonné à 8h, mais on a (j’ai eu) un peu (beaucoup) de mal à sortir du lit… C’est pourtant rare que l’on mette le réveil : on voulait aller à Manly pour la journée !

Vu l’heure, on change nos plans et on prend le bus pour Coogee, un quartier à l’est du centre. Ambiance plage et relax dans cette banlieue… On s’attable au café Courtyard pour prendre le petit-déjeuner avant de démarrer.

Au final, il est presque 11h lorsqu’on commence la balade du jour : le chemin côtier de 6 kilomètres qui relie les plages de l’est de Sydney. On passe Coogee Beach, puis Gordons Bay, Clovelly Beach et Bronte… Malgré un soleil timide, l’eau a une belle couleur et les paysages de falaises sont superbes ! Les maisons résidentielles avec vue sur l’océan aussi, et on se demande à combien se montent les loyers pour des terrasses et des balcons pareils…

On a la chance de voir des magnifiques perroquets colorés dans les arbustes qui bordent le chemin ! On se marre également à observer les locaux, qui correspondent assez bien au cliché “j’fais du sport, j’porte des leggings et j’mange des graines” décrit par Marion hier. Tout le monde a l’air en pleine forme et bien bronzé : même les mamans sont en leggings et font leur jogging en poussant leur bébé dans la poussette… 🙂

Le nombre de surfeurs augmente de plus en plus à mesure que l’on se rapproche de Bondi Beach. Normal, c’est l’une des icônes du pays, et un spot très connu de la culture surf ! Sur la plage de Bronte par exemple, on observe plein de surfeurs tenter de belles prouesses…

On arrive enfin au bord de cette grande et célèbre plage. On est au début de l’hiver, mais vu le climat de Sydney, il y a quand même pas mal de monde dans l’eau ou en maillot de bain sur la plage. On imagine sans problème la foule et l’ambiance estivale !!

Petit tour dans les surf shops du bord de plage, puis on prend le bus pour rejoindre Watsons Bay, à 15 minutes de là. La faim se fait sentir et on va suivre les conseils de Marie et Louis, les deux Belges rencontrés à Karijini, qui ont passé pas mal de temps à Sydney : fish & chips sur la jetée dans cette jolie banlieue extrêmement calme. En fait, il s’agit d’un ancien village de pêcheurs, mais vu l’expansion de la ville, c’est maintenant une banlieue résidentielle ! Avec un sacré point de vue sur le centre au loin, quand même. 🙂

Il est 15h30 lorsqu’on termine le dîner (légèrement décalés), et le temps qu’on rejoigne le centre-ville en bus, le soleil a bien baissé à l’horizon. Les jours sont vraiment courts en hiver, mais on a tendance à l’oublier quand il fait 20-25 degrés en journée !

Ce soir, on grimpe tout en haut (ou presque) de la Sydney Tower pour l’apéro. Verre de vin ou de bière devant un superbe panorama urbain : le bar tourne à 360 degrés en un peu plus d’une heure ! On a l’étendue de Sydney devant nos yeux, les couleurs du coucher de soleil et les lumières de la ville qui commencent à s’allumer… C’est beau !

Bon par contre, on est quand même déçus : un immeuble bouche carrément la vue sur le Harbour Bridge et l’Opéra ! Rholalah… On fait un deuxième tour pour être sûrs, mais non, l’immeuble n’a pas bougé.

Contents de notre apéro même sans les 2 icônes de Sydney, on redescend sur terre et on passe faire quelques courses pour manger à l’auberge. Soirée tranquille à avancer sur le blog malgré le wifi pourri…

Jour 201: mardi 21 mai 2019

Cette fois-ci, j’arrive à me lever lorsque le réveil sonne. Le temps qu’on déjeune et qu’on finisse de préparer nos sacs pour les déposer à la réception (on reste encore une nuit dans cette auberge, mais on doit changer de chambre et nos futurs lits sont encore occupés), il est 9h30 quand on sort.

On marche jusqu’à Wynyard pour prendre le bus en direction des banlieues nord de Sydney… Aujourd’hui, on va visiter le quartier balnéaire de Manly, mais au lieu d’y aller directement en ferry, on a décidé de suivre les conseils de Stéphane et Marion : on va faire la marche de 10 kilomètres qui longe le rivage de Port Jackson, le port naturel de la ville.

On descend du bus juste avant le pont de Spit Bridge, là où commence le petit sentier. On se balade à l’ombre de la forêt, en observant les oiseaux et les baies dans lesquelles sont ancrés de nombreux bateaux de plaisance… L’eau est d’une clarté incroyable, surtout pour un port, et par endroits, cela nous rappelle les paysages de Abel Tasman, en Nouvelle-Zélande ! 🙂

On est loin de l’effervescence du centre-ville ; la vie paraît bien douce, et on croise beaucoup de magnifiques villas les pieds dans l’eau…Le soleil tape fort aujourd’hui, et on est contents d’être la plupart du temps sous le couvert des arbres !

Le sentier traverse également une partie du parc national de Sydney Harbour. Ça grimpe dans la forêt, et on est récompensés par de belles vues sur le port et les falaises ! Au Grotto Point, on peut même observer des gravures aborigènes dans la roche… Dieu sait de quand elles datent, c’est fou qu’elles soient aussi bien préservées.

Après avoir longé la banlieue résidentielle et les jardins où fleurissent encore nombres de plantes qui ne connaissent pas vraiment l’hiver, on atteint la jetée de Manly à 13h30. 🙂

Passage au supermarché pour acheter de quoi pique-niquer, et on déguste notre dîner sur le bord de la plage en admirant les prouesses et les gamelles des surfeurs. Avec Bondi, Manly est l’un des endroits phares de la culture surf nationale. Mais là où Bondi est plus “huppée”, Manly paraît plus familiale et étudiante !

Après avoir réussi à ne pas se faire voler notre pique-nique par une mouette féroce, on se balade dans les petites rues commerçantes et on s’attable en terrasse pour un café digestif. Vers 16h, on est de retour à la jetée pour prendre le ferry vers le centre-ville. On en avait entendu parler, on l’avait lu dans les guides, et c’est bien vrai : la traversée de Port Jackson en ferry justifie à elle seule la visite de Manly ! Quels panoramas sur le port de Sydney, le Harbour Bridge et l’Opéra !! Vraiment splendide. Avec la lumière du soleil couchant, on se régale encore plus… 🙂

De retour à Circular Quay, on passe visiter le musée du quartier des Rocks pour compléter notre culture générale sur le mode de vie des anciennes tribus aborigènes locales, et sur les invasions européennes des siècles passés. C’est très intéressant, mais on est coupés dans notre élan à 17h car le musée ferme !

On fait un petit tour dans les boutiques souvenirs, puis on monte sur le Harbour Bridge pour admirer encore une fois les lumières de la ville. On est à 2 jours du festival Vivid, la fête des lumières de Sydney, et quelques installations ont déjà été mises en place. 🙂 Chris travaille les réglages de son appareil et franchement… il assure !!!

On rentre à pied à notre auberge, ce qui nous prend encore une bonne demi-heure et finit de nous achever : on est cassés par ces 4 jours de visite intensives ! A Sydney avec un budget backpacker, il faut choisir : manger et se déplacer à pied, ou prendre le train et jeûner. Je vous laisse deviner laquelle de ces 2 options nous avons choisie…

On avait repéré un resto péruvien proche de notre auberge pour finir en beauté notre séjour australien, et océanien par la même occasion, mais on n’avait pas pensé à regarder les horaires. Voilà que quand on arrive devant, il est fermé ! 🙁 Repli donc sur un resto vietnamien de Chinatown… On prépare nos estomacs pour les 5 mois à venir. 😉

Retour à l’auberge… Une douche, un bon repas et une journée de marche ont raison de nous ; on s’écroule dans nos lits et on dort comme des loirs !

Jour 202: mercredi 22 mai 2019

Réveil tranquille vers 8h30… On déjeune, on ferme nos sacs en s’assurant de n’avoir rien oublié et on fait le check-out auprès de l’auberge. Aujourd’hui est un grand jour : on change de pays, mais aussi de continent… Une grande étape dans notre tour du monde !!!

On prend le train en direction de l’aéroport, mais on descend à Mascot, la gare qui précède le terminal national, comme Jake, notre guide du free walking tour, nous l’a conseillé. En effet, il y a une surtaxe de 14 dollars si on entre dans l’aéroport en train, ce qui n’est pas le cas du bus ! On galère un peu à trouver l’arrêt de bus, mais au final c’est tout bon et on arrive au terminal international de l’aéroport de Sydney un peu après 11h.

C’est en voulant faire le check-in que les choses se compliquent… Le seul moyen de compléter la procédure d’enregistrement pour obtenir nos cartes d’embarquement est de montrer le billet de sortie d’Indonésie… que l’on n’a pas ! Oups, on s’est un peu mal renseignés sur ce coup-là… Pas le choix, on est obligés de montrer une sortie du pays pour pouvoir y entrer. On s’assied donc sur un banc avec mission de trouver le vol le moins cher au départ de Bali pour dans un mois… Voilà c’est fait, heureux d’apprendre que nous allons à Singapour ! 😉

Billets en poche de manière un peu inattendue, on peut finalement compléter le check-in pour Jakarta, et il nous reste même un peu de temps pour flâner dans l’aéroport.

L’avion décolle à 13h45 pour un vol de 8 heures à destination de la capitale indonésienne ! Dur duuuuur d’observer la côte australienne s’éloigner à travers le hublot… Un mélange de nostalgie et d’excitation quant à la suite du voyage, comme lorsqu’on a quitté l’Amérique du Sud il y a 3 mois ! L’Australie nous aura marqué, et ce n’est pas facile de quitter un si beau pays…

En route pour un sacré choc culturel : Indonésie tiens-toi bien, on arrive !!! 🙂

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *