• Menu
  • Menu

Jours 163-164: Ceux qui terminent leur roadtrip dans les nuages

Hobart, Tasmanie, Australie.

Jour 163: samedi 13 avril 2019

Premier stop après le réveil : des toilettes ! Et un évier pour faire la vaisselle avant de pouvoir déjeuner. Les joies d’avoir chaque ustensile en 1 ou 2 seuls exemplaires 😉 On n’utilise notre propre citerne d’eau pour la vaisselle que si l’on n’a pas d’alternative, afin que ça nous évite d’être à court d’eau pour cuisiner…

On a ensuite une bonne centaine de kilomètres devant nous pour atteindre Hobart, à travers des vallées, des grandes collines et des pâturages de vaches et de moutons.

Hobart est située au centre-sud de la Tasmanie, au bord d’une baie qui fait plein de détours et de presque-îles. C’est la capitale et la plus grande ville de Tasmanie, mais au final pas si grande, surtout si on la compare à Sydney ou Melbourne !

On s’arrête d’abord dans un camping à Glenorchy, banlieue nord d’Hobart, pour demander le prix de la nuitée. Comme on l’avait vu sur WikiCamps en début de semaine, il n’y a quasiment aucun camping gratuit dans les environs de la ville ! Du coup, plutôt que de faire un aller-retour de 150 kilomètres pour atteindre le plus proche, on voudrait passer cette dernière nuit en Tasmanie dans un camping payant.

Renseignements pris auprès du gérant du camping qui semble vivre dans sa caravane, on roule jusqu’au centre ville et on trouve miraculeusement une place de parc juste à côté de la place Salamanca. Il faut savoir que tous les samedis à Hobart se tient le fameux marché de Salamanca !

On passe 2 bonnes heures à se balader entre les stands et profiter de cette ambiance de marché que l’on aime beaucoup. Il y a vraiment de tout ! Des fruits et des légumes, de l’artisanat de bois, de métal, de cuir, de tissu, des bijoux, des plantes en pot, des vieux disques, des livres de seconde main, des peluches, des saucisses et des burgers, des vêtements, du café (bien entendu), des stands de prévention, des épices, des écrivains-aventuriers qui dédicacent leur dernier livre, des quiches bio-vegan-sans lactose et gluten free, des expos de photos… Vraiment de tout !! Même des bratwurst, et Chris ne se fait pas prier pour en manger une grosse comme “petit” apéro avant le pique-nique. 😉

On mange un pique-nique un peu hétéroclite composé de nos restes sur les marches du quai Elizabeth, au soleil, en profitant du wifi gratuit pour réserver une auberge à Melbourne pour demain soir.

En milieu d’après-midi, on reprend le volant, cette fois pour s’éloigner du centre-ville et monter au sommet du Mont Wellington qui surplombe la ville. On nous a dit que la vue depuis là-haut valait vraiment la peine et étant donné le panorama qu’on a déjà à mi-parcours dans la montée, on a hâte de voir ce que ça donne depuis le sommet !

… Et ben on tombe en plein DANS le nuage ! Et en plus, il fait méga froid !!

On ne fait pas long en haut, et on redescend sous le nuage. Tout est question de point de vue, et en l’occurrence aujourd’hui, c’est mieux dessous. 🙂 Le côté nord de la ville est sous le soleil, mais au sud c’est le gros plafond gris !

On rejoint le centre et on fait un petit tour à JB-HiFi (équivalent de notre Interdiscount) pour tenter de trouver un adaptateur qui nous permettrait de charger l’ordi sur l’allume-cigare de notre futur van sur la côte ouest… Chou blanc pour cette fois. On cherchera encore à Perth !

On se balade sur les jolis quais de la ville… Sympa, il y a plein de bars, de restos, et de take-aways qui vendent des plats avec des produits directement issus de la pêche du jour. 🙂

Il fait déjà presque nuit quand on arrive au camping vers 18h30. On prend une douche (CHAUDE !!!), puis on cuisine le souper… Ça sent l’oignon dans tout le van parce qu’il nous en restait pas mal. 😉

… Bon dernier dodo en Tasmanie !

Jour 164: dimanche 14 avril 2019

Première fois qu’on a programmé le réveil en Tasmanie ! Pas de petit-déj’ ce matin, car on n’a plus de provisions. C’était voulu ; on va prendre un brunch dominical à Hobart avant de rendre le van ! 🙂

On a du pain sur la planche : faire nos sacs et ne rien oublier, laver un minimum Happy Van Jr (notre paquet de riz avait un trou, et il y en a partout dans le placard), vider la citerne, faire la vaisselle… A 9h15, on est prêts et en route pour le centre-ville, après un arrêt pour le plein d’essence.

On galère pas mal pour trouver une place de parc gratuite le dimanche, mais finalement on y arrive ! Dix minutes plus tard, nous voilà attablés au Daci-Daci pour un excellent petit-déjeuner, trop vite terminé au goût de Chris (perso, mon ventre va éclater). L’endroit est très sympa, mais le service rame un peu et on termine notre brunch par nos cappuccinos qui viennent de nous être servis. 😉

En route pour l’aéroport ! Il est complètement excentré, à une vingtaine de kilomètres d’Hobart, de l’autre côté de la baie. On rend notre van au dépôt de Hertz (snif, adieu Happy Van Jr !), puis on va faire le check-in pour notre vol direction Melbourne. Il est 13h et on décolle à 14h15, donc on traîne un peu devant les kiosques et on geek devant la porte d’embarquement…

Une heure de vol, et voilà que l’avion pose déjà ses roues sur le tarmac de l’aéroport de Melbourne. Il nous faut un bon moment en Skybus pour rejoindre l’énorme gare de Southern Cross, en plein centre-ville… Ce soir, nous sommes logés au Nomads, l’auberge la plus proche de la gare, vu qu’on retourne à l’aéroport demain déjà.

Après être entrés par erreur dans la réception d’une autre auberge (oups), on trouve l’entrée de la nôtre, et on s’installe dans notre dortoir de 12 personnes qui pue des pieds. Aaaaah les backpackers à l’australienne, immenses et surpleuplés… Disons que quand on n’est là que pour une nuit, on fait plus attention au prix qu’à la qualité de la prestation ! 😉

Soirée geek ! On se connecte au wifi dans la salle commune, et on passe un bon moment à avancer le blog et à skyper avec nos parents. On ressort manger quelque chose dans la Rue Elizabeth (celle où on a l’impression d’être en Asie) : pour ce soir, ce sera chinois ! Bien qu’on ait remarqué ça en sortant du restaurant ; on a cru pendant tout le repas qu’on mangeait coréen…

Retour à l’auberge pour continuer le blog, avant de monter faire un gros dodo dans notre dortoir qui pue les pieds !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *