• Menu
  • Menu

Jours 152-153: Ceux qui dévalent la grande route

Great Ocean Road, Australie.

Jour 152: mardi 2 avril 2019

Une belle journée s’annonce ! Nous ne voulons pas trop traîner avant de prendre la route en direction du sud-ouest, et le petit-déjeuner est pris avec Michael et Julie qui s’apprêtent à aller travailler. Cette semaine est chargée pour eux, car en plus de nous accueillir, la sœur de Julie et sa famille (son mari et leurs 3 enfants) viennent lui rendre visite cette semaine, et pour être encore plus nombreux, une amie de longue date séjournera également à la maison en fin de semaine avec son mari… Tous les lits disponibles dans leur maison seront occupés ! Ça tombe bien que nous ayons prévu ce roadtrip de 2 jours pour leur laisser un peu de tranquillité avant le grand débarquement dès ce soir. 😉

Nous démarrons la voiture à 8h07 précise, conduite à gauche et boîte à vitesse automatique, on connaît ! Par contre, rouler à gauche dans une immense ville telle que Melbourne, il va falloir s’y faire… Camille, peu enthousiaste à l’idée de conduire en plein centre, me laisse généreusement le volant ; ayant déjà eu l’occasion de conduire à Lima il y a quelques années, rouler à Melbourne ne me fait pas peur. 😉 Nous traversons la banlieue de Surrey Hills, puis arrivons au centre de la ville en pleine effervescence, les gens se rendent au travail et la circulation est dense. Au bout de 45 minutes de route, et du passage sur l’impressionnant West Gate Bridge avec ses 5 voies dans chaque sens, nous sortons enfin de la ville et de ses banlieues.

Les premiers panneaux indiquant la direction à suivre pour se rendre à la Great Ocean Road font leur apparition. C’est sur cette fameuse route, longue de 243 km, que nous allons conduire aujourd’hui. Ce n’est pas n’importe quelle route, c’est une destination touristique importante dans cette région de l’Australie ! La route est panoramique et ce sont sans conteste ses paysages qui font que la Great Ocean Road mérite son nom : des falaises et autres points de vue vont nous faire arrêter plusieurs fois dans la journée…

Premier stop : Torquay. Cela fait 2 heures que nous avons quitté Melbourne et nous y arrêtons pour faire quelques courses, histoire d’avoir un pique-nique à midi. Cette ville est le point de départ officiel de la Great Ocean Road et, pour les connaisseurs, elle abrite les bureaux de la marque Rip Curl.

Deuxième stop : Bells Beach, plage très prisée par les surfeurs, à la sortie de Torquay. Et effectivement, il y a plusieurs dizaines de surfeurs en train de prendre les belles vagues… D’ailleurs, Bells Beach est une étape de la World Surf League, compétition réunissant les meilleurs athlètes du monde. Malheureusement pour nous, la compétition se tient du 17 au 27 avril et on ne pourra pas y assister, à deux semaines près 🙁

Troisième stop : le village de Anglesea, au bord de mer, pour y boire un “morning coffee” (on est allés à bonne école) avec vue sur la baie. La température est suffisamment agréable pour profiter de la terrasse…

(…) Huitième stop : plusieurs arrêts en traversant le parc national de Cap Otway. De fabuleux clichés grâce à la couleur de l’eau, bleu-vert-turquoise-émeraude, et au contraste avec les falaises de couleurs plus foncées !!

Onzième stop : place de pique-nique juste avant le petit village de Lorne. Vue sur la mer, nous sommes entourés par les cacatoès et magpies, dont l’un d’eux nous volera notre tranche de jambon… méchant oiseau !

(… on a arrêté de compter) Xème stop : après s’être arrêté à plusieurs points de vue depuis le village de Lorne, nous décidons d’entamer une petite marche pour aller voir les Sheoak Falls. Le soleil tape fort. Devant les chutes, nous avons le privilège d’apercevoir un kookaburra, oiseau natif de l’Australie, perché sur une branche… Sauf qu’il ne se met pas à chanter, quel dommage !

Xème + 1 stop : nous nous sommes bien retenus de s’arrêter à tous les points de vue entre deux, pour arriver à Kennett River et espérer observer des koalas dans leur habitat naturel. Juste après avoir parqué la voiture, nous marchons dans une large allée bordée d’eucalyptus et nous nous trouvons face à des perroquets et canards. Certains n’hésitent pas à s’approcher des quelques touristes sur place, un perroquet vient même se poser sur ma main pour me pincer ! Autant vous dire que les touristes asiatiques sont tous fous de voir les oiseaux interagir avec eux sans être dans un parc d’attractions. Nous continuons notre balade, toujours dans la même allée et voilà qu’une sympathique dame nous indique où se trouvent les koalas. Il y en a trois, perchés quasi au sommet de ces longs arbres : deux d’entre eux dorment, tandis que le troisième entame un changement de branche. Quelle souplesse, il fait preuve d’une telle agilité que nous avons droit à un grand écart de sa part, vu depuis dessous. Un peu lointains pour les prendre correctement en photo, mais suffisamment proches pour les voir avec les jumelles (eh oui, elles nous servent parfois) et s’attendrir devant leur bouille de peluche !

(…) stop : 2 heures de route plus tard, nous arrivons au site connu des Twelve Apostles (traduisez “les 12 Apôtres”). D’étonnantes formations rocheuses qui peuvent culminer jusqu’à 45 mètres au-dessus du niveau de la mer et apparemment un des sites les plus photographiés d’Australie. Avec nos plusieurs dizaines de photos, nous avons largement contribué à augmenter les clichés de cet endroit c’est sûr ! 🙂 Nous arrivons au coucher de soleil, au moment où ces gros blocs présentent leurs plus beaux visages. Nous ne sommes pas déçus, c’est juste splendide et avec la lumière chaude du moment, les ombres et contrastes sont du plus bel effet… Voyez par vous-mêmes ! Nous sommes restés scotchés devant ces merveilles de la nature jusqu’à ce que le soleil soit un peu plus bas mais pas trop pour se rendre jusqu’au prochain point de vue.

(…) stop : Island Arch et Razorback, deux autres sites avec des formations rocheuses imposantes. Respectivement, un bloc de roche en forme d’arche par le passé, et une falaise en forme de lame. Des merveilles de la nature je vous disais ; en plus avec ces couleurs, les clichés seraient parfaits sur une carte postale ! 🙂

Dernier stop : Port Campbell, village de pêcheurs à l’ouest du site des 12 Apôtres. Le soleil s’est couché et c’est ici que nous allons souper au restaurant…

Après s’être fait plaisir au resto et avoir commandé du poisson, nous partons à la recherche de notre lieu de campement pour la nuit (Ô WikiCamps, que ferait-on sans toi !). Nous avons juste pris notre tente comme matériel de camping. L’endroit se trouve à la sortie du village et après avoir roulé sur une route caillouteuse, nous arrivons dans une grande place verte, de nuit elle est noire, mais verte quand même… Les températures ont chuté et nous sommes trop flemmards pour monter la tente ! Tant pis, on assume et on décide de dormir dans la voiture, recul des sièges avant, abaissement des dossiers et nous voilà couchés à admirer le ciel rempli d’étoiles… Quel spectacle !


Grampians National Park, Australie.

Jour 153: mercredi 3 avril 2019

J’ai les pieds gelés et il a plu durant la nuit… Ça fait remonter quelques bons souvenirs de notre roadtrip en Patagonie chilienne, en moins extrême ! 😉

La Great Ocean Road traversée, nous voulons changer de paysage et selon les conseils de nos amis australiens, nous roulons en direction du parc national des Grampians, puisque c’est la route alternative qui nous mènera à Melbourne, et nous devons rendre la voiture pour 17h30. Vu le temps limité pour la journée nous décidons de traverser le parc en voiture… Les balades seront pour une prochaine fois !

En conduisant, notre regard est attiré par le ciel nuageux, non pas pour y voir une licorne ; cette fois la nature nous fait le cadeau de nuages en formes de vagues ! Elles sont parfaitement dessinées et ressemblent au logo de la marque Billabong, hallucinant !!!

Dans cet immense parc, on espère voir des koalas, des kangourous, des émeus éventuellement, ou encore des possums et des échidnés, enfin toute la clique d’animaux natifs de la région en pleine réunion !

Ça c’est le rêve, la réalité est toute autre, et plutôt triste ! Nous croiserons effectivement quelques kangourous et des possums, mais pour la plupart en 2D, c’est-à-dire à plat en forme de tapis de salle de bain, écrasés sur la route… Et ceux croisés vivant, ce sera furtivement. Il faut dire que la journée est humide et le ciel couvert, ce qui fait que les animaux préfèrent rester entre eux, et c’est tant mieux pour qu’ils ne finissent pas écrasés !

Pique-nique à Halls Gap dans une place de jeux, avec d’étonnants cacatoès comme voisins. Ils sont super beaux et certains prennent même la pose !

Petit arrêt ensuite à Ballarat, 3ème ville du département de Victoria, pour y prendre un café et quelques courses pour le soir. Nous roulons ensuite en direction de Melbourne : au fur et à mesure que nous approchons de la ville, nous apercevons les buildings et gratte-ciels au loin ! Et le trafic qui se densifie avec. Les tronçons comprenant cinq voies sont occupés, mais malgré quelques ralentissements, la circulation continue.

Nous voilà de retour à l’entrée de Melbourne et sa vie trépidante. Le centre-ville est congestionné mais nous parvenons à atteindre le bureau de location pour rendre la voiture juste à temps… Ouf !

Depuis le bureau, nous nous rendons à la gare de Flinders pour prendre le train en direction de la maison de Michael et Julie. Le repas du soir sera partagé entre Michael et nous deux, Julie ayant été invitée à une pièce de théâtre avec sa sœur et sa famille, arrivés hier dans la journée depuis Canberra. Nous allons nous coucher après avoir pris une bonne douche chaude ! 🙂

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *