• Menu
  • Menu

Jours 145-149 : Ceux qui chillaxent

Coral Coast, Fidjis. 

Jour 145 : Mardi 26 mars 2019

Comme nous nous rendons sur la côte sud de l’île principale, il faut prendre un car depuis la gare routière de Nadi. Depuis notre auberge, cela prend une quarantaine de minutes, dans un petit bus local qui manque de s’écrouler.

Le car traverse l’île en longeant la mer, et les locaux l’utilisent pour retourner chez eux lorsqu’ils ont quelques jours de congé au travail. Au milieu des locaux, nous sommes les seuls “blancs” à bord ! Niveau confort et service, ça ne vaut pas un bus sud-américain, mais il ne nous en faut pas plus. Juste un peu de clim’ pour supporter l’humidité !

Nous sommes “lâchés” au bord de la route, à 15 minutes de marche du Mango Bay Resort, notre quartier général pour les prochains jours. On met nos backpacks sur le dos et descendons le chemin de terre qui nous mène jusqu’à la réception… Autant vous dire que nous sommes trempés par la chaleur qu’il fait et le poids de nos sacs, vivement que l’on puisse se mettre à l’eau !

Nous arrivons à la réception et sommes accueillis par le ‘Bula’ usuel. Check-in fait, on nous explique comment se passent les paiements sur le site. Tout se paie à la fin du séjour, toutes les consommations seront chargées lors du check-out !

Le personnel de l’hôtel nous amène à nos chambres et c’est là que nous traversons un bel espace vert, cocotiers de plusieurs mètres de haut et haies entières d’hibiscus. Camille est toute heureuse, ce sont ses fleurs préférées ! Nous découvrons notre chambre, pas très grande mais déjà l’espace nécessaire pour nous étaler 🙂 Nous sommes émerveillés par le lieu, et ce n’est pas terminé… Nous enfilons nos maillots de bain et direction la plage !

Le petit chemin qui nous y mène depuis notre chambre est bordé par les hibiscus, une agréable odeur s’en dégage. Nous arrivons vers les bungalows et apercevons la belle plage de sable, bordée par les transats, la piscine et le restaurant de l’hôtel. Quelle belle sensation d’être dans un endroit de rêve, et sûrement pas l’une des destinations les plus prisées des européens…

La fin de l’après-midi se résume à nager dans la piscine et à choisir quelle chaise longue pour admirer le coucher de soleil, pour au final ne même pas le voir, car le ciel s’est couvert.

Une bonne douche avant le repas, nous commandons un des plats dans le menu de l’hôtel. Nous voulons goûter les spécialités locales et bien évidemment, le poisson y a une place de choix. On adore ça, et on va se régaler car en plus les garnitures et accompagnements sont cuisinés à la fidjienne !

Jour 146 : Mercredi 27 mars 2019

Voilà que cette nuit il a plu ! Ce matin le ciel reste couvert et la pluie continue à tomber par intermittence… Mais inutile de remettre pantalon et pull : il fait quand même super chaud.

Direction la terrasse pour le buffet du petit-déj’. Bula, par-ci, bula par-là au staff aimable et leur sourire toujours notable.

Le temps est gris, il ne pleut plus, nous décidons de nous poser sur une chaise longue et entamer de la lecture, un peu d’écriture et de dessin, sans oublier de geeker pour le blog. Tout ça ponctué par quelques plongeons dans la piscine, la marée étant encore basse.

Réflexions intenses sur le programme de la journée !

Après le repas de midi, nous sommes conviés à l’activité active de la journée : création de bijoux à partir de noix de coco, présentée par Joe, un des animateurs du resort. Un autre couple y participe, mais je sens assez vite qu’il ne s’adresse qu’aux filles… Tant pis, je n’aurai pas droit à un bijou en cocotier. Pendant que Camille continue la leçon, je vais faire quelques plongeons dans la piscine et tenter de parfaire mon bronzage à chaque éclaircie. John, l’autre animateur, propose un beach-volley aux autres clients. Je suis le seul à accepter de jouer et rejoins John au bord du terrain de sable cette fois. Nous ne serons que les 2 à taper la balle, mais ça fait du bien de bouger !! 🙂

2ème cérémonie de kava à notre actif ! 🙂

Le soir, nous re-mangeons au restaurant. Il n’y a pas d’autre choix, ici c’est vite vu… Il faut dire que nous sommes servis comme des rois et, point positif en tant que backpacker, il n’y a pas besoin de penser à faire les courses, préparer et faire la vaisselle ! Tels des rois je vous dis, c’est presque déconcertant…

Il y a même des animations : John propose une soirée quiz. Nous formons un groupe avec une Suisse-allemande ainsi qu’avec un couple de visiteurs fidjiens. Nous faisons face à deux autres groupes composés des autres clients. Sur 20 points possibles nous en récoltons 16, jolie victoire qui nous donne droit à un pichet de bière offert par le resort ! Nous pouvons aller nous coucher avec un sentiment de victoire accomplie 😉

Jour 147 : Jeudi 28 mars 2019

Cette journée-ci sera beaucoup plus active que les précédentes : il fait beau. Eh oui, grand soleil et chaleur sont au rendez-vous aujourd’hui ! On pourra alterner entre le dos et le torse pour améliorer notre teint de peau… Quelques longueurs de piscine et marche dans la mer, l’eau nous arrive à hauteur des genoux, font parties des activités épuisantes de la journée.

Nous remarquons que John grimpe au cocotier et fais tomber quelques noix de cocos. Il nous en offre à Camille et à moi, pour boire le jus directement du fruit fraîchement coupé. Le moment parfait !

Nouvelle partie de beach-volley à 2 avec John, les autres clients ne sont apparemment pas très sportifs. 😉 Le soir, pendant que nous prenons notre repas, John nous raconte que des épisodes de l’émission télévisée ‘The Bachelor‘ ont été tournés dans le resort. Pour les non-initiés, l’émission consiste à aider le ‘Bachelor’, le célibataire beau gosse comme un dieu et riche comme Crésus, à trouver l’âme sœur qu’il devra choisir parmi une dizaine de candidates, toutes belles comme des déesses et en quête de gloire médiatique. En quelque sorte une version de ‘L’amour est dans le pré’ sophistiquée et dans un cadre plus idyllique on dira…

Bref, ce soir, pas d’animation ni de pluie. On va se poser dans un lit surélevé entouré des torches pour admirer le coucher de soleil. Le cadre est effectivement idyllique, il n’y a pas d’autres mots.

Jour 148 : Vendredi 29 mars 2019

Le soleil tape fort dès le réveil. Après le buffet du petit-déj’, nous nous posons sur une chaise longue et profitons de cette chaleur écrasante.

Fijian style !

Le dîner est comme d’habitude très bon : de manière générale nous nous régalons dans ce pays. Cet après-midi ce sera une balade au large, en kayak double. Nous ne voulons pas réitérer l’expérience de rester coincé en marée basse au-dessus d’un corail, c’est pour ça que nous partons tout de suite après le dîner ! L’eau est transparente et avec une température idéale. Nous en profitons pour admirer quelques poissons colorés ici et là…

Tempête tropicale à l’horizon !

Au retour, nous voulons assister au coucher de soleil mais le ciel s’est vite couvert et la pluie menace. On va se doucher en attendant que l’orage passe et il est déjà l’heure de manger (à nouveau).

L’animation de ce soir est le ‘killer pool’, traduction le “billard-tueur”, qui consiste à faire rentrer le plus de boules dans les trous chacun son tour. Pas d’équipe, c’est chacun pour soi ! Très divertissant, je remporte la première manche, mais aux deux manches suivantes, c’est Camille qui s’en sort beaucoup mieux. Excellente dernière soirée à rire avec le staff et les autres invités ! 🙂

Jour 149 : Samedi 30 mars 2019

C’est notre dernier jour aux Fidjis, le check-out se fait avant 10h… Le ciel est complètement dégagé aujourd’hui et il fait déjà suffisamment chaud ! Avant le petit-déjeuner, nous préparons nos sacs et les amenons à la réception. Notre bus en direction de Nadi ne partant que vers 13h, on se pose sur la terrasse à discuter et terminer quelques articles du blog.

On se commande une pizza et après l’avoir avalée, nous disons au revoir au staff qui est adorable et qui garde le sourire jour après jour…

Une navette nous dépose au bord de la route, où nous devrons arrêter le bus qui nous amènera jusqu’à l’aéroport de Nadi. Pour ne pas cramer en plein soleil en attendant le bus, nous nous alternons : chacun à tour de rôle s’éloigne de la route pour se mettre à l’ombre… Par chance, nous n’attendons qu’une vingtaine de minutes !

C’est maintenant, posés dans ce bus sur-climatisé, que nous réalisons que nous quittons cet endroit idyllique. On ne pouvait pas rêver mieux pour passer quelques jours hors du temps, loin de tout, un endroit qui nous fait réaliser à quel point la notion du temps est toute relative. Ça aura été une expérience inédite et nous avons beaucoup appris des Fidjiens avec lesquels nous avons pu échanger. Un peuple adorable !! 🙂

Vinaka vaka levu (merci beaucoup en fidjien) !

Prochaine destination : l’Australie et ses fameux kangourous !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 comments