• Menu
  • Menu

Jours 128-129: Ceux qui habitent dans un van… Aoraki & Tekapo

Pukaki Lake, Nouvelle-Zélande.

Jour 128: samedi 9 mars 2019

Le petit village de campeurs s’éveille sous le soleil… Certains déjeunent, d’autres font la lessive à la main, d’autres encore prennent déjà la route… Il est 8h15 et nous sommes en train de préparer des oeufs au plat et une tartine de beurre-confiture. 🙂

Direction la pompe à essence la plus proche, car on vient d’entamer la réserve. 9h30, c’est parti pour de bon ! Direction le Lac Pukaki et le Mount Cook (Aoraki en maori), le plus haut sommet de la chaîne des Alpes néo-zélandaises.

Encore une fois, la route qui y mène est panoramique… Est-ce qu’il y a une route moche dans ce pays ?? 😉 On s’arrête encore à quelques points de vue pour contempler des paysages incroyables…

D’abord les montagnes dorées au sud, puis l’incroyable bleu du Lac Pukaki et le Mount Cook enneigé au bout du lac : un paysage d’une beauté sans pareille. Même pas envie de commencer une liste de superlatifs, ce ne serait pas assez ! On reste là, la bouche à demi-ouverte, hébétés devant cet énième spectacle naturel majestueux…

On se rapproche du massif montagneux enneigés pour atteindre le minuscule village du Mount Cook : quelques hôtels, une piste pour hélicoptères et un office du tourisme, c’est à peu près tout. Ah, et une bonne dizaine de gros cars déversant des groupes de touristes asiatiques qui prennent des selfies plus vite que leur ombre !

On se renseigne à l’office du tourisme sur les balades environnantes, et comme il est midi, on profite des tables pour pique-niquer au soleil. La plupart des treks partent du parking du White Horse, à 3 kilomètres de là : pour nous, ce sera le sentier de la vallée de Hooker, un aller-retour de 3 heures avec beaucoup de points de vue sur le massif enneigé et les glaciers.

Le chemin traverse 3 ponts suspendus et relie les lacs des glaciers Mueller et Hooker. Cette fois-ci, l’eau tumultueuse des rivières et des lacs est blanc-gris et trouble, on dirait presque du lait ! Elle doit être glaciale ; on voit même quelques icebergs flotter à la surface… Quel beau panorama, avec l’imposant Mount Cook en plein milieu. 😉

Retour au van vers 17h. On profite des grands éviers mis à disposition pour faire la vaisselle d’hier soir et de ce matin, avant de reprendre la route. Chris conduit pendant que je tente de ne pas m’arracher la peau des chevilles, la faute aux piqûres de sandflies d’hier qui grattent monstrueusement. Une véritable horreur !!

Arrêt rapide au village de Twizel pour acheter une réserve de bonbonnes de gaz car les nôtres sont en train de donner leur dernier souffle, puis on roule jusqu’au camping des Pattersons Ponds, à 10 kilomètres du Lac Tekapo, que l’on découvrira demain.

On cuisine tant qu’il fait encore jour, puis on mange à l’avant du van alors que les collines et les nuages se parent de magnifiques couleurs… J’écris dans le journal, tandis que Chris prépare un article de blog hors-ligne. On pourrait croire que toutes nos soirées se ressemblent, mais pour nous c’est toujours différent, avec les paysages qu’on a sous les yeux ! 🙂

Moins de chance qu’hier pour l’observation des étoiles : on en voit quelques unes, mais le ciel est majoritairement couvert… On prend notre courage à deux mains pour ressortir dans le froid se brosser les dents et hop hop hop, au dodo !

Jour 129: dimanche 10 mars 2019

Super bien dormi ! Le plafond de nuages est toujours là mais il ne fait pas froid. Après le petit-déjeuner, on se déplace vers la petite ville du Lac Tekapo et à nouveau, on est impressionnés par le bleu de ce lac, tout comme le Pukaki hier…

Le soleil montre quand même le bout de son nez, et on fait la promenade du dimanche au bord du lac. La ville a installé des panneaux informatifs et un parcours éducatif sur le système solaire, ce sera le fil rouge de notre promenade ! On passe ensuite dans les quelques boutiques du village, car elles contiennent de très jolis souvenirs…

En début d’après-midi, on reprend la route vers Wanaka, mais on s’arrête d’abord à Twizel. On n’a à nouveau plus du tout de batterie sur l’ordi, et on voudrait prendre un moment pour avancer le blog avec le wifi et les prises de la bibliothèque du village ! Sauf que… on est dimanche, et le dimanche, les bibliothèques sont fermées. On avait oublié ce détail ! On arrive bien à capter le wifi en restant à l’extérieur du bâtiment fermé, mais ça ne sert à rien sans batterie ! Zut… Petit espoir lorsqu’on trouve une sorte de kiosque couvert à côté de la place de jeu du village, qui contient des prises extérieures, mais au final, pas possible de brancher l’ordi en raison de l’énormité de notre adaptateur qui est coincé par les rebords de la prise. Re-zut !

On profite quand même d’avoir trouvé un endroit à peu près à l’abri du vent et avec un robinet d’eau pour manger le pique-nique et faire une grosse vaisselle.

14h30, re-départ pour Wanaka, où l’on arrive 1 heure 30 plus tard. Comme la biblio y est aussi fermée (forcément), on passe déposer notre ordi à l’office du tourisme pour le charger, moyennant 2 dollars. Pour une fois, on a un coup de bol : il s’agit d’un office du tourisme qui ferme à 19h, alors que la plupart ferment à 17h ! Ça laisse le temps d’avoir une charge complète de l’ordi. 🙂 Pendant qu’il charge, on retourne au “service hub” de la ville, pour profiter d’une douche chaude gratuite. Aaaaah les petits plaisirs de la vie… 😉

Retour au centre pour récupérer notre ordi, puis on fait un petit bout de route vers le sud et on va dormir à proximité de Cromwell. Ce soir encore, on a droit à un ciel étoilé de fou !!! Chris sort l’appareil photo et part faire des réglages dans le champ, tandis que j’ouvre la portière et pose la tête sur le rebord du van pour contempler le ciel en restant sous le duvet…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *