• Menu
  • Menu

Jours 122-123: Ceux qui habitent dans un van… Cook Strait

Motueka, Nouvelle-Zélande.

Jour 122: dimanche 3 mars 2019

6h45, le réveil sonne ! Hop hop hop, on s’habille, on replie le lit et on déjeune vite fait. Il ne faudrait pas être en retard, car on doit faire le check-in auprès de la compagnie de ferry à 8h !
Chris conduit ; on se met dans la file pour l’embarquement et tout est bien organisé. Entrés dans l’immense paquebot Interislander, on gare la voiture dans les cales du navire et on monte au 8ème étage (!!!), dans le café. Tout est hyper classe, on a l’impression d’être dans le Titanic ! Heureusement, pas d’icebergs à l’horizon 😉

La traversée dure 3 heures trente ; on se pose sur l’une des petites tables du café pour tenter de rattraper un peu le retard qui s’accumule sur le blog. Lorsque le ferry entre dans les fjords de l’île sud, on sort sur le pont d’observation pour admirer les pans de terre recouverts de forêt dense qui plongent dans les eaux émeraudes du Détroit de Cook…

Nous voilà sur les quais de Picton à midi et demi. On attend l’appel pour les passagers ayant leur véhicule stationné sur le pont numéro 5, et 15 minutes plus tard (quelle organisation impressionnante quand on voit la taille du ferry !), on est en train de rouler vers le sud en direction de Tuamarina.

On ouvre grand les yeux, car cette route a quelque chose de spécial pour nous… On doit y relever le défi proposé par Fanny ! Sa sœur est passée par là il y a 2 semaines et nous a laissé une petite enveloppe accrochée derrière un panneau qu’il s’agit de trouver… Yes, c’est fait ! Merci Fanny pour le cadeau !!! 🙂

 

On s’arrête à Blenheim pour compléter notre pique-nique, puis on avance un bout sur la route panoramique des Malborough Sounds pour y casser la croûte… La vue est splendide, et on s’arrête également à un point de vue sur le chemin de retour vers la route principale pour immortaliser ce paysage de carte postale. Waouh !

Retour au volant : on voudrait atteindre le petit village de Motueka ce soir, pour dormir proches du parc national d’Abel Tasman et éviter les kilomètres pendant quelques jours. On fait quand même un arrêt supplémentaire sur la plage de Nelson, qui possède des douches gratuites, car on en a bien besoin. C’est pas tous les jours que je prends une douche en plein air face à la mer avec 2 chiens et 3 mouettes qui m’observent me laver les cheveux ! 😉

Tout contents d’être propres, on arrive au parking de l’office du tourisme de Motueka vers 18h30. Le parking est déjà quasiment plein, mais on trouve une petite place libre entre 2 autres vans.

On cuisine notre super omelette jambon, petits pois et oignon sur une table de pique-nique à la lumière du soleil couchant, et on s’endort à poings fermés assez rapidement !

Jour 123: lundi 4 mars 2019

Le réveil sonne à 6h45 ! Le panneau indiquait bien l’obligation pour les campeurs de quitter le parking à 7h du mat’ au plus tard, et ici on ne plaisante pas avec ça… Effectivement, un ranger se pointe juste avant 7h pour toquer aux vitres des campervans qui ont encore les rideaux tirés. Heureusement, c’est un gentil monsieur qui ne fait qu’avertir et ne pose pas de prune (pour l’instant…) On va donc se parquer de l’autre côté du bâtiment, sur les places “de journée”, pour y prendre notre petit-déjeuner. Le soleil ne tarde pas à faire son apparition et nous réchauffe en ce petit matin bien frais ! 🙂

Journée sans tourisme aujourd’hui… On a pas mal de choses à faire et cela nous fait du bien de se poser au même endroit pour 2 nuits de suite !

Tout d’abord, une grosse lessive. Il y a un lavomatic au centre du village et on y passe un bon moment, car on doit aussi laver tous nos draps de lit. On range un peu le campervan, on passe à la bibliothèque pour s’apercevoir qu’il n’y a pas de prises électriques, on va déposer l’ordi à l’office du tourisme pour le mettre à charger, on retire des sous, on pique-nique au soleil, on se renseigne et on organise un peu les prochains jours… et surtout, notre ordi chargé à bloc, on retourne une bonne partie de l’après-midi à la bibliothèque pour avancer dans les articles de blog !! Pas facile de gérer le retard qui s’accumule quand on voyage en van…

La bibliothèque ferme à 17h mais on continue depuis les tables de pique-nique dans le parc à côté. Fermeture ne veut pas dire wifi éteint heureusement, et il faut profiter qu’on ait de la batterie sur l’ordi et un wifi qui fonctionne bien : ce n’est pas souvent que ces deux conditions sont réunies ! 😉

On rentre au campervan lorsque le soleil est bien descendu à l’horizon, car à rester dans la même position, on commençait à avoir froid… On profite des derniers rayons assis dans le grand parc à boire l’un des thés offerts par Fanny dans l’enveloppe trouvée hier derrière le panneau. 🙂

Bonne nuit depuis Motueka !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *