• Menu
  • Menu

Bolivie: impressions, dépenses & infos utiles

Avec ses 11 millions et quelque habitants et sa capitale méconnue (non non, ce n’est pas La Paz !), la Bolivie est l’un des seuls pays d’Amérique du Sud à ne pas avoir d’accès à la mer. C’est également l’un des pays les plus pauvres d’Amérique du Sud, et pour nous, cela s’est traduit par un choc culturel impressionnant !

Voyager en Bolivie, c’est faire un retour dans le temps.

A l’exception des centres villes de La Paz et Sucre, quasiment tous les habitants portent encore le costume traditionnel, ne parlent pas un mot d’anglais et vivent selon leurs traditions anciennes… Contrairement aux Chiliens, Argentins et Péruviens, nous avons eu un peu plus de peine à entrer en contact avec les Boliviens (et pourtant, Chris parle espagnol couramment). Ils nous ont semblé plus timides, plus renfermés, et nous avons beaucoup moins ressenti la “chaleur latino” dans ce pays ! Bien entendu, nous n’avons visité que la partie andine de la Bolivie, et ne pouvons donc pas généraliser à l’Amazonie bolivienne…

Avec ses immenses déserts d’altitude, ses paysages spectaculaires, nous avons été complètement bluffés et fascinés par la beauté de la nature bolivienne. Dans la région sud notamment, nous avions constamment l’impression de faire partie d’un tableau peint par un artiste inspiré, tant les décors étaient irréels !!!

En voyageant en Bolivie, on se rend compte de l’extrême richesse dans laquelle le pays a un jour vécu. La ville de Sucre regorge de magnifiques bâtiments (en manque criant d’entretien)… Potosi, aujourd’hui une ville extrêmement pauvre aux bâtiments décrépis, a par exemple été l’une des villes les plus riches au monde, lors de l’essor de l’extraction minière ! Nous avons d’ailleurs appris en cours de route que le signe $ (dollar) venait des lettres P T S I de la ville de Potosi, empilées les unes sur les autres. Au cours du temps, quelques lettres ont disparu et il ne reste aujourd’hui que le I et le S… Heureusement, même si bon nombre de Boliviens vivent encore sous le seuil de pauvreté, le pays se porte un peu mieux depuis qu’Evo Morales, un fervent anti-capitaliste, en est le président.

En restant sur les chemins touristiques, nous n’avons pas ressenti de sentiment d’insécurité particulier, si ce n’est l’impression de constamment se faire arnaquer. Malheureusement, le touriste est largement vu comme un portefeuille ambulant, d’autant plus s’il n’a pas les armes pour négocier… (comprenez par là “s’il a la peau blanche, porte un gros sac et ne parle que peu espagnol”) !

Nous garderons de ce pays une image de vie andine authentique, et nous réjouissons déjà d’y retourner, armés de notre plus bel espagnol (surtout pour Camille), pour visiter plus en profondeur la partie amazonienne !

Budget & Dépenses

Nous avons passé 9 jours en Bolivie, et avions un budget quotidien par personne de 29 CHF, soit 200 BOB (entre nov et déc 2018, le Bolivianos est en moyenne à 6.90 pour 1 CHF).

Avons-nous réussi à le tenir ? Roulement de tambour…

…Non. 🙂

Sur les 9 jours passés dans le pays, nous avons dépensé au total 772 CHF à deux, ce qui fait une moyenne quotidienne de 42.90 CHF par personne. Ces dépenses se partagent comme ceci :

Quelques exemples de prix… (indiqués par personne si pas spécifié autrement)

  • Un salteña (sorte d’empanada) dans la rue = 5 BOB (0.70 CHF)
  • Bus de nuit Sucre – La Paz (8-10h) = 150 BOB (22 CHF)
  • Ferry aller-retour Copacabana – Isla del Sol = 40 BOB (11.60 CHF)
  • Taxe des terminaux de bus = 5 BOB (0.70 CHF)
  • Une nuit en auberge = 60 BOB en moyenne (8 – 9 CHF)
  • Excursion 3D/2N dans le Sud Lipez et Uyuni = 1230 BOB (180 CHF)
  • Entrée au P.N. du Sud Lipez = 150 BOB (22 CHF)
  • Un passage aux WCs = 1 – 5 BOB (0.15 – 0.70 CHF)

Bien évidemment, ce sont les 3 jours d’excursion au Sud Lipez / Uyuni qui ont plombé notre budget bolivien, même si on ne le regrette pas une seule seconde ! 🙂 Pendant les 3 jours de tour, nous avions une moyenne quotidienne de 60 CHF par personne, alors allez rattraper ça en 6 jours restants…

… C’est pas faute d’avoir essayé pourtant ! A titre d’information, nous avons tenu un budget quotidien de 24 CHF par personne pour les 6 jours hors excursion, qui se répartissent comme suit (et sont probablement plus représentatifs d’un voyage backpacker en terres boliviennes, ou du moins sur une plus longue durée) :

Moralité de l’histoire : c’est tout à fait faisable de voyager en Bolivie avec un budget moyen en dessous de 29 CHF, à condition de ne pas faire l’excursion complète au Sud Lipez / Uyuni (mais vous auriez tort !!!), ou de rester plus longtemps afin de rattraper cette dépense “extra” !

Conseils & infos utiles
  • Ne comptez pas sur votre carte bancaire, même si elle contient des millions… en Bolivie, tout se paie cash, un point c’est tout ! Le mieux, c’est de retirer au préalable une grosse quantité de dollars américains ou euros (il y a des maisons de change à tous les coins de rues), comme ça si vous avez un surplus, ça peut encore servir dans d’autres pays.
  • Ayez une VISA pour retirer du cash !!! Si vous n’avez pas de VISA, c’est cuit. Mastercard fonctionne de temps en temps, mais de loin pas à tous les bancomats. Quant à Maestro, pas un seul signe en vue…
  • TOUT se paie ici. Un pipi gratuit, c’est très rare, à moins d’être dans votre auberge ! Mais ça va, la plupart ne sont pas radins : contre 1-5 BOB, tu as droit à au moins 3 mètres de PQ… Un conseil, ayez donc tout le temps de la petite monnaie sur vous (éventuellement du PQ aussi), car essayer de payer un passage aux toilettes avec un billet de 100, c’est un peu comme clamer haut et fort qu’on va chier des pépites d’or !
  • Attention au “mensonge touristique”, un sport national en Bolivie ! A titre d’exemple, lorsque la personne qui vous vend vos tickets de bus vous répond “oui oui !” à la question “le trajet en bus inclut-il le repas du soir ?”, cela peut tout aussi bien vouloir dire que le repas est inclus, ou pas. Surprise ! Le but étant pour eux de vendre leur service avant que vous ne soyez alléché par l’agent voisin, leur réponse reflète bien souvent l’envie du client plus que la vérité…
  • Avant l’achat d’une excursion touristique, assurez-vous bien de savoir ce qui est inclus dans le prix. Attention au calcul du budget final, car très souvent le tour n’inclut par exemple pas les entrées aux parcs nationaux traversés !
  • La région du Sud Lipez et le Salar d’Uyuni sont très compliquées (voire impossible) à visiter de son propre chef… Le risque de se perdre dans les dunes est quand même assez élevé, et puis faut maîtriser la conduite sur sable !! On conseille grandement la compagnie Cruz Andina, avec qui nous avons fait l’excursion. 🙂
  • Des notions d’espagnol sont extrêmement conseillées pour voyager en Bolivie, l’anglais n’étant que très peu courant ! Les guides touristiques parlent généralement anglais (même si leur anglais est assez limité), mais il ne faut pas compter dessus pour se débrouiller dans la rue, dans les marchés, au restaurant, dans les auberges… ni même dans les agences touristiques !
  • La bonne nouvelle, c’est que la Bolivie est l’un des pays (avec le Pérou) où l’espagnol est considéré comme le “meilleur”. Les Andins parlent lentement et détachent bien tous les mots… Cela vaut la peine de s’arrêter dans l’une des écoles de langues de La Paz ou Sucre pour enrichir son vocabulaire ! 🙂

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *